La santé et la bonne humeur

    DIFFICILE
    gesund kochen
    Von Christian Eidenschenck

    Initiée par Alain Ducasse en 2015, la fête de la gastronomie Goût de France entre cette année dans sa quatrième l’édition (f)die Auflageédition. Le 21 mars 2018, 3500 restaurants du monde entier ont proposé un menu d’inspiration française et participé à ce grand évènement festif. La culture culinaire française est-elle à ce pointso sehrà ce point être menacé,e parbedroht sein vonmenacée par la la mondialisationdie Globalisierungmondialisation qu’elle a besoin de l’l’évènementiel (m)das Eventévènementiel pour survivre ?
    Le savoir-faire français reste pourtant une référence. Tous les chefs du monde formerausbildenont été formés en France. « Apprendre les traditions et les techniques culinaires françaises est indispensableunerlässlichindispensable pour tout chef contemporain,emoderncontemporain, qu’il soit chinois ou italien », explique Massimo Bottura, le chef triplement étoilé de ModèneModenaModène. Mais le Belge Desramault précise : « Avant, le monde entier copiait la cuisine française, maintenant les chefs sont plus curieux et cherchent leur identité dans leur terroir et aussi dans ce qui se fait partout dans le monde. » L’avenir de la cuisine française passerait donc par un le métissagedie Verschmelzungmétissage raisonné,edurchdachtraisonné des goûts et des saveurs.

    Amoureux de la cuisine

    Du côté des le ménageder Haushaltménages, le sondage « les Français et la cuisine », réalisé en septembre 2017, dresse un bilan plutôt rassurant,eberuhigendrassurant. Les Français sont toujours amoureux de la cuisine. Près de sept sur dix (68 %) aiment cuisiner, et 29 % apprécient « beaucoup » cette activité. Ce sont les femmes (58 %) qui continuent le plus souvent à préparer de bons petits repas.

    Les le platdas Gerichtplats préférés des Français sont le le magret de canarddie Entenbrustmagret de canard, les la mouledie Miesmuschelmoules-frites, le couscous et la la blanquette de veaudas Kalbsfrikasseeblanquette de veau. Sans oublier les poissons et autres fruits de mer, surtout pendant les les fêtes (f) de fin d’annéeWeihnachten und Silvesterfêtes de fin d’année. Les plats traditionnels ont donc encore de beaux jours devant eux. Parmi les cuisines du monde, la cuisine italienne séduirebegeisternséduit 64 % des personnes interrogées. Cuisiner à la maison est à la mode. pour preuveals BeweisPour preuve le boum de l’équipement des cuisines : Thermomix, blender, mixer… 7 Français sur 10 se disent d’ailleurs favorables à l’introduction de cours de cuisine à l’école.

    Cette envie de manger du « fait,e maisonhier: selbst zubereitetfait maison » dépasse la pratique d’un simple le loisirdie Freizeitbeschäftigungloisir. Les Français sont, en effet, plus que jamais à la recherche de la santé dans l’assiette. Le flexitarisme, par exemple, concerne trois personnes sur 10. Le principe : manger surtout des fruits, des légumes, des œufs, des produits laitier,èreMilch-laitiers. Sans s’interdire un morceau de viande de temps en temps, pour le plaisir. Le but est simplement de consommer moins de viande. Résultat : 10 % de consommation de viande rouge en moins, en dix ans.

    Gastronomie saine et créative

    Du côté des chefs, on assiste à un changement de génération depuis la mort de Bocuse et Robuchon. Les effets de la cuisine moléculaire se dissiperverfliegense dissipent. Les stars du moment s’appellent Michel Bras, désigné,eausgezeichnet alsdésigné en 2016 « chef le plus influent du monde », et Sébastien, son fils. L’esprit Bras se résumersich zusammenfassense résume dans son le plat-signaturehier: das Markenzeichenplat-signature : le le gargouillouGericht aus frischen Kräutern, Blüten und jungen Gemüsengargouillou, véritable hymne à la nature. Sébastien Bras vient d’ailleurs de défrayer la chroniquevon sich reden machendéfrayer la chronique en demandant au guide Michelin d’être retiré de la sélection.

    Le besoin de donner libre cours à sa créativité et d’échapper aux codes suranné,eüberholtsurannés du luxe est partagé par de nombreux le restaurateurder Gastwirtrestaurateurs. Un restaurant branché,ein, angesagtbranché, aujourd’hui, est un lieu de rencontre, décontracté,eentspannt, lockerdécontracté, qui propose une nourriture saine et créative. On intègre des viandes végétales dans la carte. On sert, dans de grands le boldie Schalebols, le le poke hawaïenein Fischsalatpoke hawaïen, la salade à la mode. Les glaces, le frapuccino [der gefrorene Cappuccinofrapuccinos, milk-shakes et autres smoothies de couleur bleue font fureur.

    Le plus grand restaurant de France, La Felicità, vient d’ouvrir à Paris. Un espace de 4500 m2, dans le 13e arrondissement. Deux vieux wagons de la SNCF rénovés sont transformés en alcôves, et différents espaces se partagent les classiques de la restauration italienne. D’après ses créateurs français, patrons de la la chaînedie Kettechaîne de restaurants italiens Big Mamma, il s’agit d’un « cool food market sauce italienne ». Le le Tout-Pariswas in Paris Rang und Namen hatTout-Paris s’y se pressersich drängenpresse. La cuisine se ficher depfeifen aufse fiche des frontières, elle se mondialise dans la joie et la bonne humeur.

     

    Dans son numéro spécial gastronomie, Écoute dresse un état des lieux et vous présente un tour d'horizon de la gastronomie française. Régalez-vous !

     

    Liste des mots de la cuisine

    Neugierig auf mehr?

    Dieser Beitrag stammt aus der Zeitschrift Écoute 12/2018. Die gesamte Ausgabe können Sie in unserem Shop kaufen. Natürlich gibt es die Zeitschrift auch bequem und günstig im Abo.

    Werbung
    <
    >