L’expression du temps avec les prépositions

    MOYEN
    Kuckucksuhr
    Von Chantal Nagat-Hoffmann

    Lisez les explications sur l’expression du temps avec les prépositions ou locutions prépositionnelles en français. Testez ensuite vos connaissances avec un exercice.

     

    A. Dans indique la durée « d’attente » entre le moment où l’on parle et l’action qui se situe dans le futur.
    L’avion atterrira dans 30 minutes. (= On doit « attendre » 30 minutes.)

    B. En indique une durée donnée ou nécessaire pour réaliser une action.
    J’ai fait le ménage en trois heures.
    (= J’ai mis trois heures pour faire le ménage.)

    C. Pendant indique la durée totale d’une action.
    Nicolas a habité à Bruxelles pendant six mois.

    D. Pour indique une durée projetée, planifiée.
    Julie et Luc seront à Londres pour quelques jours.
    Étant donné qu’on utilise pour avec un projet, il est utilisé généralement avec le présent ou le futur.
    Toutefois, pour peut être utilisé avec le passé composé si l’action est toujours en cours au moment où l’on parle, ou s’il s’agissait d’un projet initial.
    On a loué une voiture pour une semaine. (= On a déjà loué une voiture, et la semaine de location n’est pas encore terminée.)
    Je suis partie à Munich pour un an, mais finalement j’y suis restée trois ans. (= J’avais projeté de rester un an, mais j’y suis restée trois ans.)

    E. Il y a indique le temps passé depuis qu’une action s’est réalisée. C’est pourquoi on utilise généralement cette locution avec le passé composé.
    Jeanne et Aurélien se sont mariés il y a cinq ans.

    F. Depuis indique qu’une action a commencé dans le passé et continue au moment où l’on parle, d’où l’emploi, en règle générale, du présent.
    Catherine vit à Munich depuis dix ans.

    G. Les locutions il y a/ça fait/voilà + durée + que … sont utilisées en tête de phrase et sont synonymes de depuis.
    Il y a/Ça fait/Voilà dix ans que Catherine vit à Munich.
    On peut utiliser il y a/ça fait/voilà … que avec le présent, mais aussi avec le passé composé pour mettre l’accent sur la durée passée entre le moment où une action a eu lieu (ou non) et le moment où l’on parle.
    Ça fait trois semaines qu’il est parti.
    Il y a deux ans que nous ne nous sommes pas vus. (= Trois ans ont passé entre la dernière rencontre et aujourd’hui.)

     

    A. L’antériorité
    En français, on parle d’antériorité quand l’action de la phrase principale a lieu avant l’action de la phrase subordonnée.
    Pour exprimer l’antériorité, on emploie :
    • les prépositions et locutions prépositionnelles avant, jusqu’à, dans l’attente de, d’ici… suivies d’un nom.
    Avant et jusqu’à/jusqu’au/jusqu’en peuvent être suivis d’une date.
    Avant 2002/Jusqu’en 2002 on payait en francs.
    • les locutions prépositionnelles avant de/d’, dans l’attente de/d’ suivies de l’infinitif.
    Je dois passer à la banque avant d’aller faire les courses.

    B. La (quasi-)simultanéité
    Pour exprimer la (quasi-)simultanéité, on emploie les prépositions et locutions prépositionnelles pendant, lors de, au cours de suivies d’un nom.
    Qu’avez-vous fait pendant votre séjour à la montagne ?
    C. La postériorité
    En français, on parle de postériorité quand l’action de la phrase principale a lieu après celle de la phrase subordonnée.
    Pour exprimer la postériorité, on emploie :
    • les prépositions dès, après, depuis suivies d’un nom.
    Nous regarderons la télévision après le dîner.
    Il l’a prévenu dès son arrivée.
    • la préposition après suivie de l’infinitif passé.
    Les enfants font leurs devoirs après être rentrés de l’école.

     

    Neugierig auf mehr?

    Dieser Beitrag stammt aus der Zeitschrift Écoute 2/2019. Die gesamte Ausgabe können Sie in unserem Shop kaufen. Natürlich gibt es die Zeitschrift auch bequem und günstig im Abo.

    Werbung
    <
    >