L’accord du participe passé

    MOYEN
    l'accord du particpe passé
    Von Chantal Nagat-Hoffmann

    Lisez les explications sur l'accord du participe passé. Testez ensuite vos connaissances avec un exercice.

     

    Le participe passé s’accorde avec le complément d’objet direct (C.O.D.) – c’est-à-dire un complément qui n’est pas introduit par une préposition –, mais seulement si celui-ci est placé devant le verbe. Le complément doit répondre à la question qui ? ou quoi ?.

     

    Exemples

    Patrick a mangé toute la tarte.

    Il l’a mangée en dessert. (Il a mangé quoi ? -> « l’ » = la tarte)

     

    Vous avez visité quelles villes ?

    Quelles villes avez-vous visitées ? (Vous avez visité quoi ? -> les villes)

     

    Tu as fait combien d’exercices ?

    Combien d’exercices as-tu faits ? (Vous avez fait quoi ? -> des exercices)

     

    Remarque  :

    On n’accorde jamais le participe passé du verbe avoir dans les cas suivants :

     

    1. avec un complément d’objet indirect (C.O.I), c’est-à-dire un complément introduit par une préposition.

    Exemple

    Tu as parlé au prof ? 
    – Oui, je lui ai parlé.

     

    2. avec le pronom complément en.

    Exemple

    Vous avez lu des livres de cet auteur ? 

    – Oui, j’en ai lu deux. 

     

    A. S’il s’agit de verbes de déplacement (aller, venir, monter, descendre, … ainsi que naître et mourir), on accorde toujours le participe passé avec le sujet.

     

    Exemple

    Nos voisins sont rentrés de vacances hier.

    Vous êtes sortis samedi dernier ?

     

    B. Lorsqu’il s’agit de la forme passive, on accorde aussi toujours le participe passé avec le sujet.

     

    Exemple

    Ces immeubles ont été construits il y a dix ans.

    Elle avait été invitée par ses amis d’enfance.

     

    C. Lorsqu’il s’agit de verbes pronominaux…

     

    a. on accorde le participe passé…

    • des verbes qui sont toujours pronominaux (se souvenir, s’évanouir, s’avérer…) avec le sujet.

    Exemple

    La femme s’était évanouie.

    • des verbes pronominaux utilisés au sens passif (se manger, se boire, se vendre…).

    Exemple

    Ces appartements se sont vendus très vite.

    • des verbes qui peuvent être utilisés à la forme non pronominale, comme (s’)appeler, (se) laver, (se) rencontrer, (se) parler… avec le pronom réfléchi (me, te, se…) si celui-ci est un complément d’objet direct – c’est-à-dire s’il répond à la question qui ? ou quoi ?.

    Exemple

    Les enfants se sont lavés.

    (Ils ont lavé qui ? -> Eux-mêmes. Le pronom réfléchi « se » répond à la question qui ? ou quoi ?, c’est donc un complément d’objet direct.)

     

    b. on n’accorde pas le participe passé…

    • si le pronom réfléchi n’est pas un complément d’objet direct, mais un complément d’objet indirect.

    Exemple

    Audrey et Caroline se sont parlé longuement.

    (Elles ont parlé à qui ? => Le pronom réfléchi « se » répond à la question à qui ?, et n’est donc pas un complément d’objet direct.)

    • si le verbe est suivi d’un complément d’objet direct. Dans ce cas, le pronom réfléchi n’est pas un complément d’objet direct, mais un complément d’objet indirect.

    Exemple

    Les enfants se sont lavé les mains.

    (Ils ont lavé qui ou quoi ? -> Leurs mains. Les mains de qui ? -> Les mains « d’eux-mêmes ». Ici, le complément d’objet direct est « les mains », placé après le verbe, et le pronom réfléchi « se » répond à la question de qui ?. C’est donc un complément d’objet indirect.)

     

    Remarque  :

    Si le complément d’objet direct est repris par un pronom placé devant le verbe, on doit alors accorder le participe passé avec celui-ci.

     

    Exemple

    Les enfants se sont lavé les mains. 

    Ils se les sont lavées avant de se mettre à table. 

    (Ici, le complément d’objet direct « les », qui remplace « les mains », est placé devant le verbe.)

     

    A. Les participes passés des verbes se faire, se laisser, s’entendre, se voir… 

     

    a. Le participe passé du verbe se faire (= fait)…

    • ne s’accorde jamais devant un infinitif.

    Exemple

    La chanteuse s’est fait remarquer par son talent.

    • s’accorde devant un adjectif.

    Exemple

    Tu t’es faite belle pour sortir !

     

    b. Le participe passé des verbes de sens passif comme se laisser, s’entendre, se voir…

    • ne s’accorde pas si le sujet ne fait pas l’action.

    Exemple

    Claire s’est laissé convaincre de rester. (= quelqu’un l’a convaincue de rester)

    Les employés se sont entendu dire qu’ils avaient eu tort. (= quelqu’un leur a dit qu’ils avaient eu tort)

    • s’accorde si le sujet fait l’action.

    Exemple

    La vieille femme s’est laissée tomber. (= la vieille femme est tombée)

    Marie s’est entendue crier. (= Marie a crié)

     

    Werbung
    <
    >