La passion des ronds-points

    MOYEN
    Kreisverkehr
    Von Camille Larbey

    La France est la championne du monde des le rond-pointder Kreisverkehrronds-points. Il y en aurait environ 30 000, soit six fois plus qu’en Allemagne ! Un chiffre en constante augmentation, car 500 nouveaux sont construits chaque année, remplaçant peu à peu les feux rouges. Mais pourquoi une telle passion pour les le giratoireder Kreisverkehrgiratoires ?

    Selon une légende, le rond-point serait la création des fabricants de le pneuder Reifenpneus. Il permettrait d’userabnutzenuser plus rapidement les pneus, obligeant les automobilistes à en changer plus souvent. Naturellement, cette histoire est fausse. D’où vient-elle alors ? Le rond-point est tout d’abord une invention française. Imaginés par l’architecte Eugène Hénard, les premiers apparaissent en 1906 à Paris. Leur largeweitgehendlarge et rapide la diffusiondie Verbreitungdiffusion s’explique par le caractère spécial du pouvoir en France. « Comme l’État est centralisé, ce le dispositifdie Einrichtungdispositif se propagersich ausbreitens’est propagé plus vite qu’ailleurs », explique Éric Alonzo, architecte spécialiste du sujet. Son succès s’explique aussi par sa réelle l’utilité (f)die Zweckmäßigkeitutilité : lorsqu’il est construit à la place d’un le carrefourdie Kreuzungcarrefour en croix, la circulation devient plus fluide et le nombre d’accidents diminue alors de plus de 40 %.

    On peut les décorer afin de mettre en valeur l’artisanat ou l’industrie locale, une spécialité du coin, un personnage célèbre, etc.

    À partir des années 1980, ce sont les la collectivité localedie Gebietskörperschaftcollectivités locales (départements et villes) – et non plus l’État – qui décident de la construction de ronds-points. Ces derniers sont un excellent le supportder Trägersupport de communication pour la ville ou la commune. On peut les décorer afin de mettre en valeurhervorhebenmettre en valeur l’l’artisanat (m)das Handwerkartisanat ou l’industrie locale, une spécialité du coin, un personnage célèbre, etc. Et ils permettent aux communes de montrer toute leur originalité.

    toutefoisgleichwohlToutefois, les ronds-points faire grincer des dents (f)für Unmut sorgenfont grincer des dents les le contribuableder Steuerzahlercontribuables. En effet, chaque ville veut son rond-point et est prête à payer très cher. Un giratoire coûte de 200 000 à 1 million d’euros, auxquels s’ajoutent 10 000 euros d’entretien par an s’il végétaliserbegrünenest végétalisé.

    Les Français ont une relation d’amour-haine avec leurs ronds-points. Ainsi, le magazine Matériel et Paysage décernerverleihendécerne chaque année le prix du plus beau rond-point de France. La ville de Château-Thierry (Hauts-de-France) s’est classée plusieurs fois en haut du podium, grâce à ses ronds-points décorés sur le thème des fables de La Fontaine. à l’inverseandererseitsÀ l’inverse, une station de radio a récemment organisé le le concoursder Wettbewerbconcours du giratoire le plus laid,ehässlichlaid de l’Hexagone. Celui de Villeurbanne (Auvergne-Rhône-Alpes), avec sa sculpture en forme de la double maisonhier: zwei kleine Häuser aufeinander, die sich am Dachfirst berührendouble maison jaune, remportergewinnena remporté le premier prix ! 

    Neugierig auf mehr?

    Dann nutzen Sie die Möglichkeit und stellen Sie sich ihr optimales Abo ganz nach Ihren Wünschen zusammen.

    Werbung
    <
    >