La galette des Rois

    FACILE
    dreikönigskuchen
    Von Christian Eidenschenck

    Début janvier, les Français célèbrent la fête des les Rois (m) magesdie Heiligen Drei KönigeRois mages, appelée « Épiphanie ». Elle est célébrée le 6 janvier, autour d’une belle la galette des Roisder Dreikönigskuchengalette des Rois, mais on peut, bien sûr, en manger plusieurs tout au long dewährendtout au long du mois de janvier, voireja sogarvoire jusqu’en février. On distribue au hasardaufs Geratewohlau hasard les la part du gâteaudas Kuchenstückparts du gâteau dans lequel une la fèvedie Bohnefève est cachée. Celui ou celle qui tombe dessus devient alors le roi ou la reine de l’l’assemblée (f)die Versammlungassemblée, et pose sur sa tête une couronne en carton doré,evergoldetdorée, vendue avec la galette.

    Cette coutume vient d’une fête romaine donnée en l’honneur du dieu Saturne. Sous l’l’ère (f)das Zeitalterère chrétienne, la fève – à l’époque, une espèce de gros haricot – laisse place à une représentation du petit Jésus, en terre ou en céramique. Ceux qui cherchent la fève sont en quelque sorte les Rois mages. À la fin du XIXe siècle, les fèves sont en porcelaine et, depuis le XXe siècle, elles sont multiplevielfältigmultiples et se fabriquent par série : les Simpson, les footballeurs français, les personnages d’Harry Potter… Les collectionneurs de ces petits objets s’appellent des « fabophiles ».

    Même si l’on est sûr de l’origine italienne de la crème la frangipanedie Mandelcremefrangipane, le mystère règne autour de l’identité de son inventeur, un certain monsieur Frangipani. La frangipane est, selon la tradition, un mélange de la crème pâtissièredie Konditorcremecrème pâtissière et de crème d’l’amande (f)die Mandelamandes, mais beaucoup de Français réalisent la galette avec une simple crème d’amandes. Pour rendre la frangipane plus aérien,neluftigaérienne, on peut lui mélanger deux blancs d’œufs battu,e en neigezu Schnee geschlagenbattus en neige. Enfin, selon les enviesje nach Wunschselon les envies, on utilisera un peu de rhum, de l’essence d’amandes amer,èrebitteramères ou du zeste d’orange amère pour la parfumer.

     

    Recette

    (pour 8 personnes)

    Ingrédients

    • 2 le rouleaudie Rolle; hier: die Packungrouleaux de la pâte feuilletéeder Blätterteigpâte feuilletée (2 cercles d’environ 25 cm de diamètre)
    • 1 jaune d’œuf
    • 1 fève en porcelaine

     

    Pour la crème pâtissière :

    • 2 jaunes d’œufs
    • 50 g de sucre
    • 2 cuillères à soupe de la féculedie Stärkefécule (Maïzena)
    • 20 cl de lait
    • 1 cuillère à café de vanille liquide (ou une la gousse de vanilledie Vanilleschotegousse de vanille dont on gratterherauskratzena gratté l’intérieur)

     

    Pour la crème d’amandes :

    • 100 g d’amandes en poudre
    • 50 g de sucre
    • 100 g de beurre
    • 1 œuf
    • 1 cuillère à soupe de rhum

     

    Préparation

    1. Pour la crème pâtissière : verser le lait dans une casserole, ajouter la vanille et faire chauffer.

    2. Dans un saladier, fouetterschlagenfouetter les jaunes d’œufs avec le sucre, puis mélanger avec la fécule.

    3. Verser le lait chaud tout en mélangeant, puis reverser le tout dans la casserole. faire épaissirdick werden lassenFaire épaissir à feu doux sans cesser de fouetter. Laisser refroidir.

    4. Pour la crème d’amandes : dans un saladier, fouetter l’œuf entier avec le beurre fondu,egeschmolzenfondu, puis ajouter le rhum, le sucre et la poudre d’amandes.

    5. incorporerunterhebenIncorporer la crème pâtissière et bien mélanger.

    6. préchauffervorheizenPréchauffer le four à 180 °C (th.6). déroulerausrollenDérouler une pâte feuilletée sur une plaque anti-adhésif,veantihaftbeschichtetanti-adhésive, puis étalerverstreichenétaler la frangipane jusqu’à 1 cm du bord. Déposer la fève.

    7. Recouvrir avec le deuxième disque de pâte feuilletée, puis souderzusammendrückensouder les bords.

    8. Avec un couteau, dessiner des motifs sur la galette. badigeonnerbestreichenBadigeonner de jaune d’œuf battu avec un le pinceauder Pinselpinceau. Mettre au four pour 35 minutes.

    9. Servir tièdelauwarmtiède.

     

    Les mots de la cuisine

    Neugierig auf mehr?

    Dann nutzen Sie die Möglichkeit und stellen Sie sich ihr optimales Abo ganz nach Ihren Wünschen zusammen.

    Werbung
    <
    >