La condition et l’hypothèse

    MOYEN
    denken
    Von Chantal Nagat-Hoffmann

    Lisez les explications sur l'expression de la condition et de l'hypothèse en français.Testez ensuite vos connaissances avec un exercice.

     

    On peut exprimer la condition par :

     

    A. Au cas où, dans le cas où, pour le cas où, suivis du conditionnel.

    Je te donne la clé au cas où tu arriverais avant moi.

     

    B. Quand bien même suivi du conditionnel.

    Quand bien même les syndicats ne seraient pas d’accord, le gouvernement ne cèdera pas.

     

    C. le gérondif

    En réservant à l’avance, vous aurez droit à une réduction.

     

    D. À condition que, pourvu que, à moins que, si tant est que… suivis du subjonctif.

    Nous déjeunerons sur le balcon à condition qu’il fasse beau.

     

    Dans les phrases subordonnées introduites par si exprimant une hypothèse (= falls), on ne peut utiliser ni le conditionnel (présent ou passé) ni le futur.

     

    A. Pour exprimer une hypothèse réelle, c’est-à-dire quand l’action peut être envisagée ou réalisée, on utilise le présent de l’indicatif dans la phrase subordonnée introduite par si et le présent de l’indicatif, le présent de l’impératif ou le futur simple dans la phrase principale.

     

    Si vous êtes d’accord, on peut faire la cuisine ensemble.

    Si tu ne te sens pas bien, va chez le médecin.

    Si je trouve du travail autre part, je déménagerai.

     

    B. Pour exprimer une hypothèse irréelle, c’est-à-dire quand l’action ne peut pas être envisagée ou réalisée au moment où l’on parle, on utilise l’imparfait dans la phrase subordonnée introduite par si et le conditionnel présent dans la phrase principale.

     

    Si j’avais plus de temps libre, je ferais beaucoup de sport.

     

    C. Pour exprimer une hypothèse sur le passé, c’est-à-dire qu’une action n’a pas pu être réalisée dans le passé, on utilise :

     

    a. le conditionnel passé dans la phrase principale et le plus-que-parfait après si, si l’action de la phrase principale n’a pas pu avoir lieu dans le passé.

     

    Si j’avais su que tu étais chez toi, je serais venu te voir.

     

    b. le conditionnel présent dans la phrase principale et le plus-que-parfait après si, si l’action de la phrase principale ne peut pas être réalisée au moment où l’on parle.

     

    Si tu avais vécu en Angleterre, tu parlerais couramment anglais.

     

    D. Différence entre si et quand

     

    On utilise quand lorsqu’une action est certaine ou déjà réalisée, et si lorsqu’une action est incertaine, hypothétique. Lorsque l’action est située dans le futur, quand est suivi du futur simple.

     

    Quand vous passerez dans la région, visitez le musée d’art moderne.

    Quand j’étais avocat, je travaillais beaucoup.

    Si vous passez dans la région, visitez le musée d’art moderne.

     

    Tuyau : Si vous pouvez remplacer wenn par falls, alors il faut utiliser si.

     

    E. Le cas particulier de même si

     

    Même si est suivi, comme si, du présent, de l’imparfait ou du plus-que-parfait s’il exprime une hypothèse.

     

    Je ne viendrai pas à la fête même si (= auch wenn) j’ai le temps.

    Je ne viendrais pas à la fête même si j’avais le temps.

    Je ne serai pas venu à la fête même si j’avais eu le temps.

     

    Même si peut être suivi du conditionnel ou du futur simple s’il exprime une opposition ou une concession.

    Je ne viendrai pas à la fête même si (= obwohl) j’en aurais bien envie.

     

    Neugierig auf mehr?

    Dieser Beitrag stammt aus der Zeitschrift Écoute 7/2018. Die gesamte Ausgabe können Sie in unserem Shop kaufen. Natürlich gibt es die Zeitschrift auch bequem und günstig im Abo.

    Werbung
    <
    >