Happy End

    MOYEN
    happy end

    Ce drame de Michael Haneke nous raconte la vie d’une famille bourgeoise de Calais pendant la crise des migrants. Suite à l'hospitalisation (f)der Krankenhausaufenthaltl’hospitalisation de sa mère tombée dans le coma, Ève, 13 ans, doit revenir vivre dans la famille de son père, auprès de son grand-père qui n’aspirer àsich sehnen nachaspire qu’à mourir, et de sa tante qui a repris la direction de l’entreprise familiale de BTP. Un jour, sur un le chantierdie Baustellechantier, un mur s'effondrereinstürzens’effondre. Un ouvrier meurt…

    Ce le long métrageder Spielfilmlong métrage critique sans concessionkompromisslossans concession la bourgeoisie provinciale indifférent,e àgleichgültig gegenüberindifférente au drame collectif qui se jouersich abspielense joue à ses portes. Si le film peut apparaître comme un concentré de thèmes clichés traités de façon manichéenne – les méchants l'oppresseur (m)der Unterdrückeroppresseurs face aux gentils opprimés –, sa force est dans son casting : Isabelle Huppert, Jean-Louis Trintignant et Mathieu Kassovitz sont excellents.

     

     

    Voir d'autres films

    Neugierig auf mehr?

    Dieser Beitrag stammt aus der Zeitschrift Écoute 10/2017. Die gesamte Ausgabe können Sie in unserem Shop kaufen. Natürlich gibt es die Zeitschrift auch bequem und günstig im Abo.

    Werbung
    <
    >