En balade sur les lieux de tournage

    MOYEN
    dreharbeit

    Le Montmartre d’Amélie Poulain

    Dans Le Fabuleux destin d’Amélie PoulainDie fabelhafte Welt der AmélieLe Fabuleux destin d’Amélie Poulain, réalisé,ehier: gedrehtréalisé par Jean-Pierre Jeunet et sorti,ehier: in die Kinos gekommensorti en 2001, on suit Amélie (jouée par l’actrice Audrey Tautou) à travers les ruelles de Montmartre, dans une atmosphère poétique. Rue Lepic, on retrouve le Café des 2 Moulins, celui où travaille Amélie dans le film. C’est une étape obligée pour tous ceux qui garder un souvenir ému de qcsich gerne an etw. erinnerngardent un souvenir ému de ce le long métrageder Spielfilmlong métrage vu par plus de 23 millions de le spectateurder Zuseherspectateurs dans le mondeweltweitdans le monde. La Maison Collignon, l’épicerie (f) finedas Feinkostgeschäftépicerie fine qui a pris le nom qui lui avait été donné dans le film, est à peine plus loin, au 56, rue des Trois-Frères. Dans le même secteur, les marches qui mènent au Sacré-Cœur permettent d’accéder à un beau panorama de Paris. La station de métro Lamarck-Caulaincourt, proche du domicile supposé,evermeintlichsupposé d’Amélie, se situe, elle, de l’autre côté de la la Buttehier: der MontmartrehügelButte. Pour faire le tour du Paris d’Amélie, il faut aussi s’éloigner du 18e arrondissement et faire un tour gare de l’Est, gare du Nord, à Notre-Dame et, à la bonne saison, jusqu’à la la foire du Trôneder älteste Jahrmarkt Frankreichsfoire du Trône, près de la porte Dorée en lisière deam Randeen lisière du bois de Vincennes.

     

    IntouchablesZiemlich beste FreundeIntouchables : pas facile d’accèsleicht zugänglichfacile d’accès !

    Pour aller chez Philippe, joué par François Cluzet, l’un des deux personnages principaux du film Intouchables, préparez votre passeport diplomatique ! La riche la demeuredas Wohnhausdemeure qu’il habite est en fait la propriété du royaume des Pays-Bas. L’hôtel d’Avaray est en effet la résidence de l’ambassadeur hollandais en France depuis 1920. autant dire quedas heißt so viel wieAutant dire qu’il n’a pas reçu autant de visiteurs que les 51 millions d’entrées que totalisererreichentotalise le film depuis 2011 dans le monde. Ce n’est que lors des les Journées du patrimoineentspr. dem Tag des DenkmalsJournées du patrimoine que quelques privilégiés peuvent pénétrer àbetretenpénétrer au 85, rue de Grenelle. La scène à l’opéra se passe quant à ellewas sie betrifftquant à elle dans la salle Favart du théâtre national de l’opéra comique, dans le 2e arrondissement. Pour les scènes de la banlieueder Vorortbanlieue, c’est dans les la citédie Hochhaussiedlungcités de Bondy qu’il faut se rendresich begebense rendre. La la passerelledie Fußgängerbrückepasserelle de la gare de RER de Nanterre-Préfecture où Driss, incarné,e pargespielt vonincarné par Omar Sy, attend sa mère, est moins glamour que le précédent l’hôtel (m) particulierdas Stadtpalaishôtel particulier du 7e arrondissement, mais plus facile d’accès. Enfin, le spot de la parapentedas Gleitschirmfliegenparapente sur lequel Philippe entraînertrainierenentraîne Driss se situe au le colder Passcol des Saisies, en Savoie. Et, à la fin du film, qui n’a pas rêvé de se retrouver dans cette chambre d’hôtel au calme, face à la mer ? Pour les intéressés, il s’agit de l’une des chambres du Grand Hôtel de Cabourg, sur la côte normande.

     

    Les Ch’tis à Bergues

    Succès au-delà de toute attente, avec près de 20,5 millions d’entrées en France et de 2,5 millions en Allemagne, Bienvenue chez les Ch’tis a été tourné dans la petite ville de Bergues, au sud-est de Dunkerque. La visite est d’autant plus… que…umso …, alsd’autant plus facile d’autant plus… que…umso …, alsque l’office de tourisme local propose un « Ch’ti tour » à travers les places et les rues que l’on peut voir dans le film. Le le beffroider Glockenturmbeffroi, le le carillondas Glockenspielcarillon, la Poste… Tout y est. Même les anecdotes. Les vues des le corondie Bergarbeitersiedlungcorons, ces maisons ouvrières en la briqueder Ziegelsteinbriques typiques du Nord, proviennent de la Cité des électriciens, classé,e au patrimoine de l’Unescozum Unesco-Welterbe erklärtclassée au patrimoine de l’Unesco, à Bruay-la-Buissière, dans le département du Pas-de-Calais. Dans le film apparaît aussi la place du Théâtre de Lille avec ses remarquables édifices de style flamand.
    Mais avant d’muterversetzenêtre muté dans le Nord, Philippe (Dany Boon) travaillait à la Poste de Salon-de-Provence. Autre climat, autre accent et autres visites. Dans cette petite ville typique de la Provence, entre Marseille et Avignon, on peut par exemple penser à l’avenir dans la maison de Nostradamus, s’attarderverweilens’attarder chez les le savonnierder Seifensiedersavonniers qui perpétuerfortsetzenperpétuent les traditions, ou lever les yeux au ciel pour voir évoluerFortschritte machenévoluer la la Patrouille de Francedie offizielle Kunstflugstaffel der frz. LuftwaffePatrouille de France à l’entraînement.

     

    Les gendarmes au musée

    Le Gendarme de Saint-TropezDer Gendarm von Saint-TropezLe Gendarme de Saint-Tropez a fait rire des millions de spectateurs de 1964, date de la sortie du premier film, à 1982, où est sorti le sixième et dernier volet de cette série comique. La plupart des scènes ont été tournées dans le Var, à Saint-Tropez, et parfois dans les Alpes-Maritimes. Louis de Funès, alias Ludovic Cruchot, promu,ebefördertpromu maréchal des logis-le maréchal des logis-chefder Hauptfeldwebelchef dans cette petite ville des bords de la Méditerranée, faire le succès de qcetw. zu einem Erfolg machena fait le succès de la série. Saint-Tropez lui en estreconnaissant,edankbar reconnaissant et a transformé sa gendarmerie de la place Blanqui en musée.

     

    Dans son numéro actuel, Écoute dresse le portrait du cinéma français d’hier et d’aujourd’hui, de ses acteurs appelés « monstres sacrés », de ses valeurs sûres et de ses étoiles montantes.

    Neugierig auf mehr?

    Dieser Beitrag stammt aus der Zeitschrift Écoute 13/2018. Die gesamte Ausgabe können Sie in unserem Shop kaufen. Natürlich gibt es die Zeitschrift auch bequem und günstig im Abo.

    Werbung
    <
    >