Brocéliande, terre de légendes

    MOYEN
    Brocéliande
    Von Sarah Thierry

    « Brocéliande » est un lieu dont le nom n’est écrit sur aucune carte. Pour s’y rendredorthin gelangens’y rendre, il faut en fait suivre les le panneaudas (Verkehrs)Schildpanneaux qui mènent au le bourgder Marktfleckenbourg de Paimpont, en Bretagne profonde, à 50 km environ de Rennes. Pourquoi le pays de Paimpont, ou de Brocéliande, attire-t-il autant de curieux ? Parce que c’est sur ces terres pleines de magie et de mystères que vivent Merlin l’l’enchanteur (m)der ZaubererEnchanteur et la fée Viviane… Si les arbres millénairetausendjährigmillénaires pouvaient parler, ils en auraient des histoires à raconter ! Mais pour entrer dans ce monde merveilleux,sewunderbarmerveilleux, il faut un peu d’imagination. Dans les bois ensorcelant,ebezauberndensorcelants de Brocéliande, les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être. Il faut savoir passer de l’autre côté du miroir…

    Brocéliande forme une petite région comprenant des villages, des lacs, des châteaux et des sites préhistoriques disséminé,everstreutdisséminés dans la forêt de Paimpont, aussi appelée la « forêt de Brocéliande ». Avec ses 11 000 hectares – la taille de Paris –, c’est la plus grande forêt de Bretagne. Parmi ses rochers, sa la landedas Heidelandlande et ses l’étang (m)der Weiher; auch: das Stillwasserétangs se cachent des créatures fabuleuses : fées, elfes, magiciens… C’est dans ce décor enchanteur que se serait déroulée une partie de la légende des le chevalier de la Table rondeder Ritter der Tafelrundechevaliers de la Table ronde, mais aussi des histoires liées aux la superstitionder Aberglaubesuperstitions locales. Ces récits mêlervermischenmêlent le réel à l’irréel, le le païendas Heidnischepaïen au religieux, le druidique au préhistorique.

    Au XIIe siècle, celle que l’on appelait « forêt de Brécilien » était connue pour ses fées. À l’époque, l’auteur normand Wace, dans son Roman de Rou, parlait déjà des le prodigedas Wunderprodiges de la fontaine de Barenton, et Chrétien de Troyes venait d’achever son récit Yvain ou le Chevalier au lionIwein oder der LöwenritterYvain ou le Chevalier au lion, qu’il situait dans ces lieux. Des experts affirmerbehauptenaffirment, au XIXe siècle, que ces récits de chevalerie se déroulerstattfindense sont bel et bientatsächlichbel et bien se déroulerstattfindendéroulés ici, car de nombreux éléments concorderübereinstimmenconcordent. Aujourd’hui, la forêt n’en finit pas d’inspirer les scénaristes : des épisodes de la série télévisée Kommissar Dupin doivent être prochainement tournés dans la région.

    Alors, que vous soyez sur les traces du commissaire Dupin, à la recherche des le farfadetder Koboldfarfadets ou tout simplement en quête deauf der Suche nachen quête de beaux paysages, bienvenue à Brocéliande. Et pour voir des fées, un petit conseil : il vous suffit d’y croire.

     

    Le tombeau de merlin, la fontaine de jouvence, la chapelle du Graal... Ce mois-ci Écoute vous emmène en douze stations sur les traces des chevaliers de la Table ronde.

     

    carte brocéliade

     

    Neugierig auf mehr?

    Dieser Beitrag stammt aus der Zeitschrift Écoute 10/2018. Die gesamte Ausgabe können Sie in unserem Shop kaufen. Natürlich gibt es die Zeitschrift auch bequem und günstig im Abo.

    Werbung
    <
    >