Les fêtes de fin d'année

    weihnachten tropisch

    Starten Sie den Audio-Text

    Mit dem Audio-Player können Sie sich den Text anhören. Darunter finden Sie das Transkript.

     

    En place pour notre exercice de compréhension. Magali et Jean-Yves vont vous jouer un dialogue concernant les fêtes de fin d’année. Un exercice vous attend à la fin de ce dialogue.

     

    • Qu’est-ce qu’on fait cette année à Noël ?
    comme d’habitude (f)wie gehabtComme d’habitude, on va chez tes parents le 24 et chez ma mère le 25, non ?
    • Eh bien justementgenaujustement, je n’ai pas envie de faire comme d’habitude… Je suis déjà fatiguée et rien que de penser à l’organisation et aux longs repas en famille, ça m’épuiserschlauchen, aufreibenépuise
    • Alors qu’est-ce que tu voudrais ?
    • Je ne sais pas, on pourrait faire un petit voyage en amoureuxin trauter Zweisamkeiten amoureux, un peu de dépaysement nous ferait du bien.
    • Mais, ma chérie, ta mère et ton père seront sûrement très déçus si nous ne passons pas la soirée de Noël avec eux.
    • Justement, j’en ai parlé à ma sœur. Elle a été très compréhensif,veverständnisvollcompréhensive et elle a proposé d’inviter mes parents à passer les fêtes chez elle. Elle est même prête à aller les chercher en voiture.
    • Tu veux dire que tu as déjà tout organisé ? Et ma mère ? Tu l’as appelée, elle aussi ?
    • Ha non, j’ai pensé que c’était toi qui t’se charger de qcetw. übernehmenen chargerais.
    • Mais tu la connais. Pour elle, les traditions, c’est sacré,eheiligsacré : la famille, la messe de minuit, le Réveillon…
    • Tu peux lui dire que c’est moi qui te l’ai demandé.
    • Je ne suis pas sûr que ça puisse la convaincre. Pourtant, tu as raison, on a tous les deux besoin de repos…
    • Alors, tu es d’accord ?
    • En principe oui, mais où aimerais-tu aller ?
    • Comme tu détestes le froid, on pourrait partir aux Antilles.
    • C’est vrai que j’ai toujours eu envie d’y aller. Tu veux qu’on regarde sur Internet s’il y a une offre intéressante ?
    ce n’est pas la peinedas ist nicht nötigCe n’est pas la peine, j’réserverbuchenai déjà réserverbuchenréservé 10 jours en Martinique. Tiens, voilà les billets !
    • Ça alors, pour une surprise, c’est une surprise ! Et si je comprends bien, il ne me reste plus qu’à téléphoner à ma mère. J’ai bien peur que ce ne soit pas facile.
    • Ben tu sais quoi ? Propose-lui de venir passer quelques jours chez nous après notre retour. On pourra l’emmener à l’opéra et voir des expositions. Elle adorerliebenadore ça.
    • Excellente idée… Et pour les cadeaux, qu’est-ce qu’on fait ? Il va quand même falloir en envoyer à toute la famille.
    • Ne t’inquiète pas, j’ai aussi prévu de m’en occuper. On faire livrerliefern lassenfera tout faire livrerliefern lassenlivrer à domicile (m)nach Hauseà domicile, comme ça on n’aura pas le stress des grands magasins non plus.
    • Bon eh bien, maintenant, c’est à moi de te faire plaisir. Je t’emmène déguster des fruits de mer au restaurant de la Marine.
    • Ho génial !

     

    Neugierig auf mehr?

    Dieser Beitrag stammt aus der Zeitschrift Écoute 12/2017. Die gesamte Ausgabe können Sie in unserem Shop kaufen. Natürlich gibt es die Zeitschrift auch bequem und günstig im Abo.

    Werbung
    <
    >