Le mot « locavore »

    FACILE
    locavore

    Starten Sie den Audio-Text

    Mit dem Audio-Player können Sie sich den Text anhören. Darunter finden Sie das Transkript.

    La langue française est pleine de mots curieux, bizarres, drôles ou très laids, et même parfois imprononçables que nous vous présentons dans cette rubrique.

     

    Chaque année, de nouveaux mots faire son apparitionauftauchenfont leur apparition dans nos dictionnaires. Ces mots sont souvent en relation avec l’actualité. Avant d’entrer dans le dictionnaire, ils ont été utilisés dans la presse et bien peu sont ensuite employés dans la langue de tous les jours. Il y a cependantjedochcependant un mot qui va sans doute passer dans le langage courantin die Alltags-sprache eingehenpasser dans le langage courant, parce qu’il recouvrirhier: betreffenrecouvre une tendance qui s’accroîtrezunehmens’est accrue avec la crise liée au coronavirus, et qui pourrait bien conduire àführen zuconduire à une nouvelle façon de s’alimentersich ernährens’alimenter.

     

    Pendant la crise sanitaireGesundheits-sanitaire, beaucoup d’entre nous ont réalisé que les produits que nous consommons quotidiennement venaient de loin et qu’il suffisait que les transports soient perturbés ou que les frontières soient fermées pour que ces produits n’arrivent plus jusqu’aux magasins dans lesquels nous s’approvisionnersich versorgennous approvisionnons. De nombreux le consommateurder Verbraucherconsommateurs se sont alors tournés vers des producteurs locaux, proches de leur lieu d’habitation. Cette modification de notre le comportementdas Verhaltencomportement, si elle persisterandauernpersiste, a de multiples avantages : ça favorise les petits producteurs locaux au détriment dezu Lasten vonau détriment des gros l’industriel (m) de l’agro-alimentaireder Lebensmittelkonzernindustriels de l’agro-alimentaire, c’est moins cher, et comme il y a moins de transport, c’est également bénéfiquegünstigbénéfique pour l’environnement. Il restait à trouver un mot pour définir ce nouvel art de vivre et ceux qui le pratiquent.

    « Locavorisme ». C’est le mot qui a été retenu pour définir ce mouvement. Les « locavores » en sont, quant à eux, les l’adepte (m)der Anhängeradeptes.

    Deux mots qui sonnent un peu bizarrement, il faut le dire, mais que l’on commence à beaucoup entendre. Il existe même un site –
    www.locavor.fr – où l’on peut passer commandebestellenpasser commande auprès des producteurs les plus proches de son domicile. Ces néologismes ont été construits très naturellement à partir des la racinedie Wurzelracines « loca- » et « -vore ». En latin locus signifie « lieu ». On le retrouve dans de nombreux mots français... et aussi quelques mots allemands...

    la localité (der Ort)
    la ou le locataire (die Mieterin, der Mieter)
    le local (der Raum)
    la localisation (die Lokalisierung)
    localiser (finden)

    Le suffixe «-vore » vient du verbe latin vorare qui signifie « manger ». « Locavore » – celui qui mange ce qui estprès dein der Nähe von près de son lieu –, a été créé sur le modèle de mots plus courant,egebräuchlichcourants comme...

    omnivore (der Allesfresser)
    carnivore (der Fleischfresser)
    herbivore (der Pflanzenfresser)
    etc.

    Notez encore deux mots contenant la racine «-vore » qu’il est utile de connaître.
    L’adjectif « vorace » (gefräßig)...

    « Quand je suis au bord de la mer, j’ai toujours un appétit vorace. »

    Et le verbe « dévorer » (verschlingen).
    « Les enfants ont dévoré leur pizza devant la télé ».

     

    Neugierig auf mehr?

    Dann nutzen Sie die Möglichkeit und stellen Sie sich Ihr optimales Abo ganz nach Ihren Wünschen zusammen.

    Französisch hören mit Écoute

    zurück zur Startseite
    Werbung
    <
    >