L’abbé Pierre et l’appel du 1er février 1954

    winterlandschaft

    Starten Sie den Audio-Text

    Mit dem Audio-Player können Sie sich den Text anhören. Darunter finden Sie das Transkript.

    Dans notre rubrique Histoire du mois, nous revenons sur une date marquante de l’histoire de France correspondant au mois de notre programme audio. Ce mois-ci, ce sera le 1er février 1954. Hiver 1954.

    La France subit un hiver glacial,eeisigglacial. la Mancheder ÄrmelkanalLa Manche s’est transformée en la banquisehier: die Eisflächebanquise à Dunkerque. Dans le Sud-Ouest de la France, il est tombé 85 cm de neige. Et, dans le Sud-Est, à Saint-Étienne, la température chuterfallena chuté à moins 20 degrés. La rivière la Marne gelerhier: zufrierenest par endroits gelerhier: zufrierengelée. Pour les sans-abri les conditions de vie sont effroyableschrecklicheffroyables.

    En cette nuit glaciale du 4 février 1954, une femme vient de mourir gelée, à 3 heures, sur le trottoir du boulevard Sébastopol, à Paris. La France bouleversé,eerschüttertest bouleversée. Un homme décide d’agirhandelnagir. Un prêtre. L’abbé Pierre.

    L’abbé Pierre est un prêtre catholique engagé depuis longtemps dans la lutte contre la pauvreté. Il a créé en 1949 la communauté Emmaüs, une association caritative qui fournit un toit et un travail aux sans-abri.

    L’abbé Pierre décide de lancer un appel de solidarité à la population. Il écrit un texte et le lit à l’antenne sur les ondes (f/pl)auf dem Sendersur les ondes de Radio-Télé-Luxembourg. En voici le début.

    «Mes amis, au secourszu Hilfeau secours... Une femme vient de mourir gelé,eerfrierenmourir gelée, cette nuit à trois heures, sur le trottoir du boulevard Sébastopol, serrant sur elle le papier par lequel avant-hier on l’expulserhier: aus der Wohnung werfenavait expulsée. Chaque nuit, ils sont plus de 2 000 recroquevillé,ezusammengekauertrecroquevillés sous le gelder Frostle gel, sans toit, sans pain, plus d’unmehr als einerplus d’un presque nu,enacktnu. »

    L’abbé demande l’ouverture immédiate de centres d’hébergement d’urgence. Il réclame aussi des la couverturedie Deckecouvertures, des tentes, des la poêledie Pfannepoêles et de la soupe. Et il supplieranflehensupplie la population de faire preuve de générosité.

    L’l’impact (m)der Effektimpact de cet appel lu avec une émotion communicative est phénoménal. 500 millions de francs – l’équivalent de plusieurs dizaines de millions d’euros – vont récoltersammelnêtre récoltés. Les Français répondre présent,esich beteiligenont répondu présents. Parmi eux, le général de Gaulle et l’acteur Yves Montand. Mais le plus généreux,segroßzügiggénéreux des donateurs n’est pas français. Il s’agit en effet de Charlie Chaplin qui a donné deux millions de francs, en souvenir d’une enfance marquée par une très grande pauvreté. Avec cet argent, on va construire des l’abri (m)die Unterkunftabris et des logements. On va aussi acheter des les produits (m) de première nécessitéArtikel des Grundbedarfsproduits de première nécessité et de la nourriture. L’abbé Pierre devient une icône de la générosité en France. Il restera la personnalité préférée des Français jusqu’à sa mort en 2007.

     

    Neugierig auf mehr?

    Dieser Titel stammt aus dem Audio-Trainer Écoute Audio 2/2019. Den Audio-Trainer können Sie in unserem Shop kaufen. Natürlich gibt es Écoute Audio auch bequem und günstig im Abo.

    Werbung
    <
    >