La naissance de Montréal

    DIFFICILE
    Montréal

    Starten Sie den Audio-Text

    Mit dem Audio-Player können Sie sich den Text anhören. Darunter finden Sie das Transkript.

    Dans notre rubrique Histoire du mois, nous revenons sur un épisode marquant,ebedeutendmarquant de l’histoire de France, qui a eu lieu au cours du mois correspondreentsprechencorrespondant à celui de notre programme audio. Ce mois-ci, nous parlerons du 17 mai 1642, jour de la la naissancedie Entstehungnaissance de la ville de Montréal.

    revenirhier: zurückgehenRevenons quelqueetwaquelque 100 ans plus tôt avant cet évènement. le navigateurder SeefahrerLe navigateur Jacques Cartier est envoyé par François Ier à la la découvertedie Entdeckungdécouverte de, je cite, « certaines îles et pays où l’on dit qu’il se doit trouver grandes quantités d’l’or (m)das Goldor et autres riches choses » et, peut-être, d’un nouveau chemin vers l’Orient d’où sont importés les l'épice (f)das Gewürzépices très apprécié,ebeliebtappréciées en France. On est en 1534. lors debeiLors de ce voyage, Jacques Cartier se contente d’explorer l’l’embouchure (f)die Mündungembouchure du fleuve Saint-Laurent sans en remonter le coursflussaufwärts fahrenremonter toutefois remonter le coursflussaufwärts fahrenle cours. Quelques mois plus tard, Jacques Cartier revient à son point de départ : Saint-Malo. Il n’rapporterzurückbringena pas rapporterzurückbringenrapporté d’or, mais deux indiens iroquois. Ces indiens, à qui Cartier a appris le français, révélerverratenrévèlent à François Ier que le Canada est une terre fabuleux,sesagenhaftfabuleuse. convaincu,eüberzeugtConvaincu, le roi décide de monter une deuxième expédition vers ces terres éloigné,eweit entferntéloignées. Cette fois-ci, Jacques Cartier remonte le fleuve Saint-Laurent et s’arrête à Hochelaga, un village iroquois construit près d’une montagne qu’il nomme Mont Réalis – ou Mont-Royal – et qui deviendra Montréal par la suite. Le nom du village iroquois est encore aujourd’hui celui d’un quartier de Montréal situé,egelegensitué au le borddas Uferbord du Saint-Laurent : le quartier d’Hochelaga. Une la cinquantaineetwa fünfzigcinquantaine d’année plus tard, la colonisation française s’accélérerFahrt aufnehmens’accélère sur les la bergedas Uferberges du Saint-Laurent, et la ville de Québec fondergründenest fondée en 1608 par Samuel de Champlain. Cet l’explorateur (m)der Forscherexplorateur charger debeauftragen mita été chargé par Henri IV charger debeauftragen mitd’explorer la région et d’y établireinrichtenétablir des le comptoirdas Handelskontorcomptoirs. Le Canada fait partie de la Nouvelle-France qui regroupe les différentes colonies françaises de l’époque : l’Acadie, située au nord-est du Canada, et la Louisiane.

    En France, les le récitder Berichtrécits des explorateurs susciterweckensuscitent de nombreuses la vocationdie Berufung, die Bestimmungvocations et le Canada se peuplersich füllense peuple peu à peu. Dans une île proche du Mont-Royal, une petite colonie a été créée en 1639. Elle porte le nom de Société de Notre-Dame de Montréal. Son le butdas Zielbut est de fonder une ville qui serait le centre du le rayonnementdie Ausstrahlungrayonnement de la culture française et chrétienne dans cette partie de la Nouvelle-France. La majorité des colons être constitué,e debestehen ausest en effet être constitué,e debestehen ausconstituée de missionnaires qui veulent évangéliser la population locale. parmiunterParmi eux, Paul de Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance. Paul de Chomedey de Maisonneuve a trente ans lorsqu’il s’embarquersich einschiffens’embarque pour le Canada. Il a déjà une assez longue carrière militaire derrière lui, malgrétrotzmalgré son jeune âge, et c’est également un fervent,eeifrigfervent catholique qui souhaite participer à l’évangélisation du Nouveau Monde. Ces qualités lui permettent d’désignerbestimmen, auswählenêtre désigné pour aller créer une ville importante qui servir d’assiseals Ausgangspunkt dienenservira d’assise à la colonisation sur le Saint-Laurent. Chomedey de Maisonneuve est accompagné de Jeanne Mance. Cette l’infirmière (f)die Krankenschwesterinfirmière de 33 ans, également très pieux,sefrommpieuse, mobilise des fonds pour financer l’établissement de la colonie. Le 17 mai 1642, Chomedey de Maisonneuve fonde l’établissement de Ville-Marie sur l’île de Montréal après une messe célébrée en l’honneur de la Vierge Marie. Ce nom de Ville-Marie sera remplacé dix ans plus tard par celui de Montréal. La vie est très rudimentaire dans ce petit village dans lequel vit une cinquantaine de le colonder Kolonistcolons, réparti,e dansverteilt aufrépartis dans quelques maisons qu’encadrereinrahmenencadre une la clôtureder Zaunclôture en bois. Mais l’année suivante, Jeanne Mance installe déjà un petit hôpital à l’intérieur des palissades du fort. Elle y soignerpflegensoigne les colons, mais aussi les indiens Hurons qui vivent aux alentoursin der Umgebungaux alentours. Les débuts de Montréal seront difficiles, notammentinsbesonderenotamment à cause des guerres avec les Indiens qui fragiliserschwächenfragilisent beaucoup la communauté. Mais finalement, les colons tenir bonstandhaft bleibentiendront bon et la ville prendra de plus en plus d’importance, jusqu’à devenir celle que nous connaissons aujourd’hui. Paul Chomedey et Jeanne Mance sont considérés par les Canadiens comme les le cofondateurder Mitbegründercofondateurs de Montréal. Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance font partie du club très fermé des personnages historiques nationaux du Canada. Plusieurs statues érigererrichtenont été érigées en leur honneur à Montréal.

    Neugierig auf mehr?

    Dieser Titel stammt aus dem Audio-Trainer Écoute Audio 5/2017. Den Audio-Trainer können Sie in unserem Shop kaufen. Natürlich gibt es Écoute Audio auch bequem und günstig im Abo.

    Werbung
    <
    >