Expressions avec le mot « fleur »

    MOYEN
    Blumen

    Starten Sie den Audio-Text

    Mit dem Audio-Player können Sie sich den Text anhören. Darunter finden Sie das Transkript.

    Elles sont drôles, pittoresques, truculent,eurwüchsigtruculentes et imagé,ebildhaftimagées, mais leur sens échappe souvent aux le locuteur étrangerder Nicht-Muttersprachlerlocuteurs étrangers. Les expressions de la langue française méritent donc une petite explication, et nous vous la donnons avec plaisir dans cette rubrique.
    Mars, c’est le printemps. Et qu’est-ce qui symbolise mieux le printemps que les fleurs ?
    Voilà une manière détourné,everstecktdétournée de vous dire que notre expression de mars sera consacrée au mot fleur. Et comme les fleurs, c’est plutôt joli, les expressions ne seront sans doute pas méchant,eböse, boshaftméchantes.
    C’est vrai… À commencer par « faire une fleur à qnjm einen Gefallen tunfaire une fleur ». Qui ne signifie pas que vous allez
    « fabriquer une fleur. »
    Non, non, l’expression « faire une fleur » signifie qu’on fait profiter quelqu’un d’un avantage ou d’une la faveurder Gefallenfaveur qui n’était pas prévue au départ. Comme un petit cadeau en plus. Oui, voilà, à peu près. Mais c’est toujours plus clair avec un exemple.
    « Comme tu as été gentille, je vais te faire une fleur en t’aidant à finir ton travail
    en retard. »
    « Merci Jean-Paul ! »
    « De rien ! »
    Les fleurs font toujours plaisir à recevoir. Au sens propre comme au figuré. Et c’est pourquoi l’expression « jeter des fleurs » s’emploie comme synonyme de « faire des compliments » ou de « faire l’éloge de quelqu’un », de le féliciter avec beaucoup d’enthousiasme.

    « La critique lui jette des fleurs à chacune de ses prestations sur scène. »
    (La critique le félicite à chacune de ses prestations sur scène.)

    Certains aiment se jeter – ou se lancer – des fleurs à eux-mêmes. Ce sont des gens qui se vanterprahlense vantent et s’enorgueillirsich brüstens’enorgueillissent, et qui se croient toujours les meilleurs.

    « Camille a passé la soirée à se lancer des fleurs énuméreraufzählenen énumérant ses nombreuses la réussiteder Erfolgréussites. »
    (Camille a passé la soirée à se vanter de ses nombreuses réussites.)

    Tiens, il y en a une que j’aime bien : « arriver comme une fleureinfach so mittendrin aufkreuzenarriver comme une fleur ». Je peux donner un exemple de son utilisation ? Euh… Oui, voilà :

    « Marc est arrivé comme une fleur, une heure après le début de la réunion avec le boss. »

    Mais j’ai du mal à trouver un équivalent…
    Il est arrivé en retard. Mais comme si de rien n’était, avec légèreté, avec une sorte de la désinvolturedie Ungeniertheitdésinvolture ou d’l’insouciance (f)die Unbekümmertheitinsouciance.
    Voilà, c’est exactement ça ! Avec l’innocence d’une fleur, quoi…
    Les fleurs, dans les expressions, c’est vrai, avoir à voir aveczu tun haben mitont souvent avoir à voir aveczu tun haben mità voir avec l’innocence, avec la fraîcheur… C’est par exemple le cas de « être fleur bleue » qui se dit de quelqu’un de très romantique, et même d’un peu naïf.
    Romantique et naïf, je l’associerais plutôt naturellement à du rose…
    Oui, pourquoi pas, mais le bleu est la couleur de ce qui est tendrezarttendre et pur, et va très bien au romantisme. Elle viendrait du poète allemand Novalis qui parle de « cultiver, aimer la petite fleur bleue », c’est-à-dire de cultiver l’art poétique : die blaue Blume der Romantik. Avec le temps, en français, cette expression a pris un sens péjoratif,veabwertendpéjoratif pour traduire une attitude un peu trop sentimentale.

    « Adrien est amoureux de Valentine depuis quelques mois. Il lui écrit des poèmes et des chansons, mais il ne l’embrasserküssena encore jamais embrasserküssenembrassée. Il est un peu fleur bleue. »

     

    Neugierig auf mehr?

    Dann nutzen Sie die Möglichkeit und stellen Sie sich ihr optimales Abo ganz nach Ihren Wünschen zusammen.

    Werbung
    <
    >