Les pronoms relatifs

    MOYEN
    junger mann
    Von Chantal Nagat-Hoffmann

    On utilise les pronoms relatifs pour relier deux phrases. Ils sont toujours placés après un nom, appelé antécédent, auquel ils se rapportent.

     

    A. Qui

    Qui reprend le sujet de la phrase relative. Celui-ci peut être un nom de personne ou de chose.

    Les chats sont des animaux. Ces animaux mangent des souris.

    --> Les chats sont des animaux qui mangent des souris.

    Ici, animaux est repris par le pronom qui, sujet de la relative « les animaux vivent dans l’eau ».

     

    B. Que

    Que reprend le complément d’objet direct de la phrase relative. Celui-ci peut être un nom de personne ou de chose.

    Johnny Hallyday était un chanteur. Tous les Français appréciaient ce chanteur.

    --> Johnny Hallyday était un chanteur que tous les Français appréciaient.

    Ici, chanteur est repris par le pronom que, complément d’objet direct de la phrase relative « les Français appréciaient ce chanteur, Johnny Hallyday ».

     

    C. Dont

    a. Dont reprend le complément d’objet indirect de la phrase relative, introduit par la préposition de. Ce complément peut être un nom de personne ou de chose.

    L’immigration est un sujet dont la presse parle beaucoup.

    Ici, le sujet est le complément d’objet indirect de la phrase relative : La presse parle beaucoup de ce sujet.

     

    b. Dont reprend aussi les compléments de nom et d’adjectif introduits par la préposition de.

    Nous avions une chambre. Le balcon de cette chambre avait vue sur la mer.

    --> Nous avions une chambre dont le balcon avait vue sur la mer.

     

    L’athlète a reçu une médaille. Il est fier de cette médaille.

    --> L’athlète a reçu une médaille dont il est fier.

     

    c. On utilise aussi dont pour une quantité. Il est alors synonyme de parmi lesquel(le)s (= darunter).

    Plus de mille personnes sont venues, dont beaucoup d’étrangers.

     

    D. Où

    reprend un complément de lieu ou de temps.

    Cette ville est jolie. L’artiste est né dans cette ville.

    --> Cette ville où l’artiste est né est jolie.

     

    Nous sommes partis en vacances ce jour-là. Ce même jour, il pleuvait.

    --> Le jour où nous sommes partis en vacances, il pleuvait.

     

    A. Formation

    Les pronoms ce qui, ce que et ce dont n’ont pas d’antécédent. Le pronom démonstratif neutre ce remplace cet antécédent. Il signifie « quelque chose ».

    Comme les pronoms relatifs correspondants, ce qui remplace le sujet, ce que l’objet direct, et ce dont l’objet indirect introduit par la préposition de.

    Je ne sais pas ce qui est arrivé (= quelque chose est arrivé).

    --> Ici, « quelque chose » est le sujet.

     

    Il dit ce qu’il pense (= il pense quelque chose).

    --> Ici, « quelque chose » est le complément d’objet direct.

     

    Olivier voudrait savoir ce dont tu as besoin (= tu as besoin de quelque chose).

    --> Ici, « quelque chose » est le complément d’objet indirect introduit par la préposition de.

     

    B. Emploi

    On utilise ces pronoms…

    a. en tête de phrase, pour mettre en relief ;

    Ce qui plaît particulièrement à Alice, c’est la danse.

    Ce que vous dites est très intéressant.

     

    b. pour introduire la phrase subordonnée d’une question indirecte ;

    Dis-moi ce qui te plaît. (Qu’est-ce qui te plaît ?)

    Elle veut savoir ce que je prends. (Qu’est-ce que tu prends ?)

    Dis-moi ce dont tu as besoin. (De quoi as-tu besoin ?)

     

    c. pour reprendre « toute » la phrase principale.

    Louise a son examen, ce qui la motive à continuer.

    Ici, ce n’est pas l’examen qui l’a rendue folle de joie, mais le fait de l’avoir réussi brillamment.

    Neugierig auf mehr?

    Dann nutzen Sie die Möglichkeit und stellen Sie sich ihr optimales Abo ganz nach Ihren Wünschen zusammen.

    Werbung
    <
    >