Stromae

    stromae

    Après 200 concerts en deux ans, soit un concert tous les trois jours, Paul Van Haver, alias Stromae(verlan) MaestroStromae, a dû faire une pause. Son album Racine carrée, sorti en 2013, a eu un tel succès que le chanteur s’est vu transporté dans un le tourbillonder Strudeltourbillon médiatique. Sa tournée l’a emmené partout en Europe mais aussi aux États-Unis, en Asie, au Brésil, en Afrique… C’est d’ailleurs en la prévisiondie Vorausplanung; hier: die Vorbereitungprévision de ses concerts en Afrique que Stromae prend un traitement contre le le paludismedie Malariapaludisme et subit les l’effet (m) secondairedie Nebenwirkungeffets secondaires de ces médicaments. Ses graveschwerwiegendgraves problèmes de santé, ajoutés à un l’épuisement (m)die Erschöpfungépuisement général, entraînerführen zuentraînent son l’hospitalisation (f)die Krankenhauseinweisunghospitalisation et le poussent à s’éloignersich entfernens’éloigner de la musique. « J’avais juste besoin de me retrouver, moi, auprès de mes proches, à ne plus forcémentnicht unbedingtne plus forcément faire de la musique, à ne plus être sur la scènedie Bühnescène. »

    « J’avais vraiment besoin d’enlever tout ce que j’avais sur les épaules, toute cette pression qu’amène le succès. »

    Aujourd’hui, Stromae fait son retour non pas sur la scène musicale mais sur les podiums. Il est en effetnämlichen effet, depuis le le lancementdas Erscheinenlancement de son premier album en 2009, l’un des fondateurs du label Mosaert, aux côtés de son épouse, la styliste Coralie Barbier, et de son frère, Luc Junior Tam. Ce label, destiné,e àbestimmt zudestiné à gérergestaltengérer la direction artistique ainsi que la mise en scènedie Ausstattungla mise en scène du chanteur, s’occupe également de la création de ses costumes. Les membres de Mosaert se sont inspirés de ces derniers pour fabriquer des vêtements pour le grand publicdie breite Öffentlichkeitle grand public. La marque, baptisé,e du même nommit demselben Namenbaptisée du même nom, sort, une fois par an, des collections unisexes aux couleurs de l’Afrique, avec des motifs graphiques et originaux. En avril, Mosaert investirin Besitz nehmena investi le rez-de-chaussée du Bon Marché, un célèbre le grand magasindas Kaufhausgrand magasin parisien de style Belle Époque. D’abord sous la forme d’une exposition intitulée Mosaert Fabrique lors de laquelle le trio invitait le public à découvrir le processus créatif de la marque via plusieurs installations. Puis avec un le défilédie Modenschaudéfilé de leur nouvelle collection Capsule n°5. Cette année, Coralie Barbier explique avoir été influencée par les motifs Art déco et Art nouveau. Spécialement pour l’occasion, Stromae a créé un morceau, Défiler, d’environ dix minutes, pour accompagner les mannequins. Paul Van Haver prouve ici qu’il avoir plus d’une corde à son arcmehrere Eisen im Feuer habena plus d’une corde à son arc. Même si son retour sur scène n’est pas encore prévu, l’artiste ne pas chômernicht untätig seinne chôme pas et ne devrait pas s’ennuyer dans les prochains mois vu que sa femme attend un heureux évènement !

     

    Duo avec Orelsan

    En attendant un éventuel prochain album, le Bruxellois Stromae chante dans le dernier morceau du rappeur caennais Orelsan, La Pluie. « Toujours autant deso vielautant de pluie chez moi », voilà une des phrases que l’on peut entendre, en référence au temps qu’il fait souvent dans les villes natales des deux artistes. Le refrain finit cependant par « mais il fait quand même beau, il fait beau chez moi ». Le clip de cette chanson dévoilerzeigendévoile un Stromae transformé, avec un nouveau look et les cheveux longs. Un changement qui aller avecpassen zuva avec le le passage à videdie depressive Phasepassage à vide qu’il vient de traverser.

     

    Neugierig auf mehr?

    Dann nutzen Sie die Möglichkeit und stellen Sie sich Ihr optimales Abo ganz nach Ihren Wünschen zusammen.

    Werbung
    <
    >