Paris au fil de l’eau

    MOYEN
    Blick auf die Seine
    Von Vincent Picot

    Entre Paris et la Seine, c’est une histoire d’amour qui dure depuis plus de 2 000 ans. Si la ville s’est développée le long de son fleuve, elle s’embellirsich hübsch machens’est aussi s’embellirsich hübsch machenembellie pour mieux lui rendre hommagewürdigenrendre hommage. Aujourd’hui, de nombreux professionnels et le badaudder Schaulustigebadauds vivent au bord de l’eau : bouquinistes, touristes, le pompierder Feuerwehrmannpompiers, pêcheurs… voguer(mit dem Schiff) fahrenVoguons ensemble sur la plus belle avenue de la capitale.

    Paris, toujours à flothier: obenaufà flot

    Essayez d’imaginer Paris sans la Seine… Impossible, n’est-ce pas ? Sans la Seine, il n’y aurait ni la rivedas Uferrive droite, ni rive gauche, pas de ponts, pas d’îles, pas de le bateau-mouchedas Touristenschiff auf der Seinebateaux-mouches … La capitale française est intimement liée à son fleuve. Pour preuve, le le blasondas Wappenblason de la ville montre un le naviredas Schiffnavire sur des flots. Ce dessin surmonterstehen übersurmonte la devise de Paris, Fluctuat nec mergitur, qui signifie : « Il est battu par les flots, mais ne sombre pas.Sie schwankt, aber geht nicht unter.Il est battu par les flots, mais ne sombre pas. » C’est parce qu’ils contrôlaient le trafic fluvial que les tout premiers Parisiens – la la tribuder Stammtribu gauloise des Parisii – devenir prospèreflorierendevinrent prospères et puissants, au point deso sehr, dassau point de bâtir leur capitale au bord de l’eau. au fil du tempsim Laufe der ZeitAu fil du temps, malgré quelques la cruedas Hochwassercrues dévastateur,tricezerstörerischdévastatrices, comme celle de 1910, la Seine est restée assez calme. Les Parisiens ont donc colonisé ses la bergedas Uferberges et construit des ponts et des la passerelledie Fußgängerbrückepasserelles entre les deux rives (il en existe 37 à ce jourbis heuteà ce jour). Dès la construction du Pont-Neuf et de la place Dauphine, sous Henri IV, l’urbanisme ne cesser denicht aufhören zun’a cessé d’intégrer des perspectives sur les grands monuments parisiens depuis le fleuve. Résultat : en 1991, les quais de Paris classer au patrimoine mondialzum Weltkulturerbe erklärensont classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

    Mitterrand et Beauvoir

    Commençons notre balade en suivant le fleuve en direction de la mer. Les 5e, 6e, 7e, 13e, 14e et presque tout le 15e arrondissement sont situés au sud du fleuve. familièrementumgangssprachlichFamilièrement, on appelle cette zone « rive gauche ». C’est aussi le coin où intellectuels, musiciens, artistes, professeurs et étudiants aiment se retrouversich treffense retrouver. Ici se mêlent des bâtiments industriels réhabilité,esaniertréhabilités et des la construction récenteder Neubauconstructions récentes. Les étudiants de l’université Paris-Diderot côtoyerin Kontakt kommen mitcôtoient les artistes des Frigos – un ancien squat transformé en le site de créationhier: das Künstler­kollektivsite de création.

    À l’extrême est de rive gauche, dans le 13e arrondissement, se dressersich erhebense dressent les quatre tours de la Bibliothèque nationale François-Mitterrand (carte
    page 16). Elles évoquererinnern anévoquent des livres ouverts. L’atmosphère studieuse qui réside ici contraste avec l’ambiance festive des quais en été. Quelques bateaux accueillirhier: ausrichtenaccueillent des concerts et, aux beaux jours, il est appréciablehier: schönappréciable de boire un verre jusqu’au bout de la nuit dans les la guinguettedas Ausflugslokalguinguettes. Une piscine en plein air (couverte en hiver), installée sur une la bargeder Frachtkahnbarge, permet de se baigner au même niveau que la Seine.
     

    Fußgängerbrucke Simone-de-Beauvoir in Paris

    Tours de la Bibliothèque nationale, depuis la passerelle Simone-de-Beauvoir


    grâce àdankGrâce à la longue et sinueuse passerelle Simone-de-Beauvoir, on se rend sur la rive droite au niveau du quartier de Bercy. Un grand parc desservirhier: angrenzen andessert la Cinémathèque française, dont l’architecture biscornu,ewunderlichbiscornue être dû,due à qnjm zu verdanken seinest due à Frank Gehry. Les anciens l’entrepôt (m) vinicoledas Weinlagerentrepôts vinicoles de Bercy ont été transformer enumbauen zutransformés en boutiques et restaurants. l’AccorHotels Arenaeine MultifunktionsarenaL’AccorHotels Arena étonne, avec ses la paroidie Wandparois à 45 degrés, couvertes de la pelouseder Rasenpelouses verticales, conçu,eentworfenconçues en 1984, bien avant la mode des le mur végétaldie begrünte Wandmurs végétaux. De l’autre côté du pont de Bercy, en repasserzurückgehen zurepassant rive gauche, la Cité de la mode et du design déployerzur Schau tragendéploie sa structure moderne vert vif sur le quai d’Austerlitz. Ce lieu ouvert en 2012 consacre ses espaces à l’avant-garde de la mode et du design. On y trouve un restaurant et plusieurs clubs, dont les très branché,eangesagtbranchés Nuba et Wanderlust. En face, un bateau amarré,efestgemachtamarré dans le port de la Rapée a été transformé en club dédié,e àfürdédié aux musiques électroniques, Le Concrete. Ce lieu de fête fait partie de cette armada de navires-bars, indépendants les uns des autres, que l’on trouve tout au long des berges de la Seine.

    Une fois la gare d’Austerlitz passée, longerentlanggehenlongeons le jardin Tino-Rossi. Sur cette promenade décorée de sculptures, les Parisiens viennent danser sur un l’air (m)die Melodieair de tango. Un vrai le bal populairedas öffentliche Tanzvergnügenbal populaire ! Le jardin des Plantes et le Muséum d’histoire naturelle ne sont pas loin. Voilà bientôt l’Institut du Monde arabe , dont l’architecture s’inspire des le moucharabiehHolzgitter in der traditionellen islamischen Architekturmoucharabiehs du Maghreb. Ils reprennent aussi la forme du diaphragme d’un appareil photo. Détail étonnant : les motifs de la façade changent en fonction deabhängig vonen fonction de la la luminositédie Helligkeitluminosité, grâce à des la cellule photoélectriquedie Fotozellecellules photoélectriques.

    Luxe, calme et la voluptédie Sinnlichkeitvolupté

    Sur les quais de la Tournelle et de Montebello, nous entrons dans un Paris plus pittoresque : celui du Quartier latin. il fait bones ist angenehmIl fait bon se perdre dans les la ruelledie Gasseruelles médiévales à la recherche d’une librairie ancienne ou d’un le cinéma d’art et d’essaidas Programmkinocinéma d’art et d’essai. Au pied du célèbre restaurant La Tour d’Argent, toujours réputé,ebekanntréputé pour son le canard au sangdie Blutentecanard au sang, le pont de la Tournelle conduit à l’île Saint-Louis . Ce territoire de 0,11 km² a été constituerbildenconstitué au XVIIe siècle par la la réuniondie Verbindungréunion de deux l’îlot (m)das Inselchenîlots : l’île aux Vaches et l’île Notre-Dame. Un esprit de village flotterhängenflotte de part et d’autreauf beiden Seitende part et d’autre de la rue centrale et le long des quais. De beaux l’hôtel (m) particulierdas Stadtpalaishôtels particuliers se nichereingebettet liegense nichent ici et là, comme l’hôtel de Lauzun dans lequel Baudelaire vécut trois ans. « Luxe, calme et volupté », écrivait le poète… Luxe, en effet : le quartier est l’un des plus coté,ebeliebtcotés de la capitale, avec un prix du mètre carré avoisinererreichenavoisinant les 15 000 euros ! Quelques la célébritédie Berühmtheitcélébrités (le comédien Jamel Debbouze, l’humoriste Guy Bedos, la chanteuse Brigitte Fontaine...) vivent dans ce petit nid tranquille, où les touristes ne les reconnaissent pas. Ceux-ci ont mieux à faire, comme dégusteressen, genießendéguster un sorbet chez Berthillon. Ce célèbre le glacierder Eismacherglacier est si réputé que, aux beaux jours, la la file d’attentedie Warteschlangefile d’attente ne pas désemplirhier: nicht kürzer werdenne désemplit pas. Au bout de l’île, la place Louis-Aragon fait le bonheur des amoureux : on s’y sent comme à la la proue d’un navireder Schiffsbugproue d’un navire, en plein Paris.

    En admirant les belles l’arche (f)der Bogenarches du pont Marie, il faut songerbedenkensonger que les ponts du Moyen Âge étaient alors bien différents. Ceux-ci étaient « maisonné,emit Häusern bebautmaisonnés », c’est-à-dire qu’ils comporter qcmit etw. versehen seincomportaient des boutiques et des le lieu d’habitationdie Wohnstättelieux d’habitation. Leurs arches étroit,eschmalétroites rendaient la navigation difficile, si bien quesodasssi bien que seuls les « avaleurs de nefs » avaient le droit de s’aventurer quelque partsich auf etw. einlassens’y aventurer. Très adroit,egeschicktadroits, ces le marinierder Schiffermariniers savaient manœuvrer les bateaux à l’aide de la perchedie Stangeperches ou de la cordedas Seilcordes en évitant les arches des ponts. Pour remonter le courantflussaufwärts fahrenremonter le courant, les bateaux pouvaient être tirés grâce à des l’anneau (m)der Ringanneaux que l’on trouve aujourd’hui encore sous les ponts.

    Après le pont Marie, on s’enfonce dans le Marais, l’un des quartiers les plus séduisants de la rive droite avec ses hôtels particuliers, ses pâtisseries juives et sa place des Vosges.

    Nous longeons bientôt l’Hôtel de Ville puis la place du Châtelet, où trônent les théâtres jumeauZwillings-jumeaux de la Ville et du Châtelet. En retournant vers le fleuve, on rejoint l’île de la Cité , occupé,e parbewohnt vonoccupée par les Parisii dès l’originevon Anfang andès l’origine, d’où le surnomder Spitznameson surnom de « le berceaudie Wiegeberceau de la capitale ». La cathédrale Notre-Dame, le siègeder Sitzsiège religieux pour de nombreux chrétiens, y trône. Mais elle s’admire mieux encore depuis les quais de la rive gauche, pour prendre un peu de le reculder Abstandrecul. L’île de la Cité concentre une foule dejede Mengeune foule de curiosités dans un tout petit le périmètreder Umkreispérimètre : une adorable la placetteder kleine Platzplacette (la place Dauphine), une chapelle royale (la Sainte-Chapelle), un ancien le haut-lieu ,die Hochburghaut-lieu de la la police judiciairedie Kriminalpolizeipolice judiciaire (le 36, quai des Orfèvres), et l’ancienne résidence des rois de France (la Conciergerie). Un conseil : faire un tourhier: einen Abstecher machenfaites un tour en fin de journée au le squareder kleine Platzsquare du le Vert-GalantSpitzname von Heinrich IV.Vert-Galant. Ce joli jardin entouré d’eau est l’un des endroits favoris des Parisiens pour pique-niquer ou trinqueranstoßentrinquer face au Louvre et à l’Académie française.

    Découvrez en 18 points les lieux et coins incontournables de la capitale, ainsi que leurs histoire insolites. Écoute 4/19, pages 14 à 29.

    Neugierig auf mehr?

    Dann nutzen Sie die Möglichkeit und stellen Sie sich ihr optimales Abo ganz nach Ihren Wünschen zusammen.

    Werbung
    <
    >