FOLLOW US

 

    La France sur les pas de Molière

    MOYEN
    Écoute 14/2021
    Molière
    Von Jean-Paul Dumas-Grillet

    En 2022, on célèbre le 400e anniversaire de la naissance de Jean-Baptiste Poquelin, plus connu sous le nom de Molière, venu,e au mondegeborenvenu au monde le 15 janvier 1622 à Paris. Une occasion pour nous derevenir surzurückblicken auf revenir sur la vie et l’oeuvre du génial auteur du Le MisanthropeDer MenschenfeindMisanthrope et des Les Fourberies de ScapinScapins StreicheFourberies de Scapin.

    Molière a vécu à Paris, mais il a aussi beaucoup voyagé en province. Si la plupart de ses pièces majeures ont été écrites et jouées dans la capitale française, sa la formation(Aus)Bildungformation doit également beaucoup à ses les pérégrinations (f/pl)Reisereipérégrinations à travers le pays. D’autres lieux encore, comme les châteaux de Versailles ou de Chambord, marquerprägenont marqué sa carrière et l’histoire du théâtre classique français.

     

    PARIS

    Molière est né à Paris dans une maison du quartier des Halles où il passera ses premières années. Aujourd’hui disparue, elle aurait été située à l’angle des rues Sauval et Saint-Honoré, dans le 1er arrondissement.

    La famille Poquelin est aisé,ewohlhabendaisée. Le père du futur Molière occupe la la chargeAmtcharge de le tapissier ordinaire du roiköniglicher Dekorateur und Raumausstattertapissier ordinaire du roi Louis XIII. Cette fonction consiste à veiller sursich kümmern umveiller sur le mobilier et les tapisseries royales, mais aussi à préparer le lit du monarque.

    La maison se trouve à deux pas du Pont-Neuf. Ce lieu revêtirhier: habenrevêt une grande importance dans la vie de Molière. En effet, à l’époque, le Pont-Neuf est le centre d’un Paris populaire haut,e en couleurfarbenfrohhaut en couleur, où les le marchand ambulantfliegender Händlermarchands ambulants côtoyerverkehren mitcôtoient les prostituées, les chanteurs de rue, les musiciens et les le saltimbanqueGauklersaltimbanques. Louis Cressé, le grand-père maternel de Molière, le porte souvent sur ses épaules pour l’emmener assister à ces spectacles de plein air qui émerveillerentzückenémerveillent l’enfant. Le soir, des le tréteauBühnenbildtréteauxdresseraufbauen sont dressés. La lumière desla torcheFackel torches les illumine de façon fantasmagorique et des farces improvisées y sont jouées sur un le fondKulissefond de tissu coloré. Le destin de Molière se dessine sans doute sur le Pont-Neuf, dans sa plus tendre enfance. Tout comme à l’hôtel de Bourgogne, un peu plus tard, rue Étienne-Marcel. Dans cette salle de théâtre très ancienne, Molière aurait vu des tragédies de Corneille qui l’auraient plongé dans une profonde extase. Mais ce n’est rien en comparaison du le ravissementEntzücken, Zauberravissement éprouvé quelques années plus tard lorsqu’il rencontre Madeleine Béjart, l’une des plus séduisant,ehinreißend, bezauberndséduisantes comédiennes de son époque. Elle devient sa maîtresse. Mais surtout, il fondergründenfonde avec elle sa première troupe. Il lui donne le nom d’« Illustre-Théâtre ». Il a 20 ans et ne succédera pas à son père.

     

    soif de succèsErfolgshungerSoif de succès

    L’aventure de l’Illustre-Théâtre commence le 30 juin 1643. Une salle habituellement réservée au jeu de paume (l’l’ancêtre (m)Vorfahrancêtre du tennis) est louée 12, rue Mazarine, sur la rive gauche de la Seine. Au le rayonhier: Bereichrayon tragédie du répertoire, on trouve bien sûr Corneille, le programme étant complété par des farces et des comédies. Les débuts s’avérersich erweisen alss’avèrent difficiles. La troupe engager des fraisKosten verursachena engagé des frais qu’elle ne peut pas rembourserzurückzahlenrembourser. Des le créancierSchuldnercréanciers réclament leur argent. Un marchand de la chandelleKerzechandelles à qui Molière n’a pas payé ses dettes le fait emprisonnerins Gefängnis werfenemprisonner en août 1645. Il passe quelques jours dans la forteresse du Châtelet, mais grâce à l’intervention de son père, il est libéré. Molière quitte ensuite Paris avec sa troupe pour sillonnerkreuz und quer bereisensillonner la France et donner des représentations théâtrales dans les villes qui veulent bien l’accueillir.

    13 années plus tard, Molière est de retour à Paris et il a soif de succès. Il a beaucoup joué, constaté qu’il possédait le talent de faire rire. Il a aussi écrit quelques farces, s’est essayé à la Regiela mise en scènemise en scène. Et puis, il sait désormaisnunmehrdésormais tenir une troupe.

     

    Une partie gagnée

    L’une des dates les plus importantes de la carrière de Molière est celle de sa rencontre avec Louis XIV. Elle a lieu le 24 octobre 1658 au palais du Louvre. Plus précisément dans la salle des Gardes, aussi appelée salle des Cariatides, à quelques pas de l’endroit où l’on peut, aujourd’hui, admirer la Vénus de Milo. À l’époque, le roi l’avait fait transformer en théâtre provisoire. Son frère, Philippe d’Orléans, avait pris la troupe de l’Illustre-Théâtre sous sa protection et convaincreüberzeugenconvaincu le monarque d’assister à l’une de ses la représentationAufführungreprésentations. Devant Louis XIV et toute la cour réunie, Molière interpréterspieleninterprète tout d’abord Nicomède de Corneille. Sa prestation est cependant médiocre : le roi rester de marbrekeine Miene verziehenreste de marbre. Molière demande alors la permission de jouer une farce de son cruhier: eigene,r,sde son cru : Le Docteur amoureux. Tous les chroniqueurs de l’époque saluerlobensaluent son incomparable talent comique, qui en fait une sorte de Louis de Funès avant l’heure. Les rires fusererschallen, ertönenfusent dans le public ; le roi ne peut retenir le sien. Pour Molière, la partie est gagnée.dèsschon Dès le lendemain, il est connu dans tout Paris pour avoir amusé le roi – un l’exploit (m)Meisterleistungexploit ! Pour le récompenser, le Roi-Soleil met à sa disposition le théâtre du Petit-Bourbon, une belle salle de 70 mètres de long et de 13 mètres de large, située à l’l’emplacement (m)Standortemplacement actuel de la colonnade du Louvre. Parce que c’est le seul le genreGattunggenre noble, Molière s’entêter àsich versteifen aufs’entête à y monter des tragédies. Mais il introduit quelques comédies dans son répertoire : L’ÉtourdiDer UnbesonneneL’Étourdi et Le Dépit amoureux, qu’il a déjà jouées avec succès en province.

     

    Le ballet final

    Dans L’ÉtourdiDer UnbesonneneL’Étourdi, Molière incarnerspielen, verkörpernincarne une femme et continue à exploiter son génie comique. Le succès est immense auprès du public, mais la critique boudermeidenboude Molière. Elle ne voit en lui qu’un le bouffonPossenreißerbouffon. Ce sera le cas jusqu’aux Les Précieuses ridiculesDie lächerlichen PreziösenPrécieuses ridicules. Cette pièce en un acte mettre en scèneinszenieren; hier: zeigenmet en scène deux jeunes provinciales « ridicules », qui ne rêvent que de rencontrer des gens à la mode. On y trouve déjà tous les l’ingrédient (m)Bestandteilingrédients caractéristiques du style de Molière. Derrière une farce satirique qui amuse, Molière se moquer despotten überse moque des manières affectées des snobs de l’époque. Iltraiter de qcsich mit etw. befassen traite aussi traiter de qcsich mit etw. befassende sujets sérieux de son temps. Il plaide par exemple en faveur de l’émancipation des femmes, comme ce sera plus tard le cas également dans L’École des femmesDie Schule der FrauenL’École des femmes ouLes Femmes savantesDie gelehrten Frauen Les Femmes savantes.

    Cette dernière oeuvre occupe une place particulière dans la vie de Molière puisque c’est à la suite de sa représentation le 17 février 1673 qu’il va mourir. Dans cette pièce, Molière joue le rôle d’Argan, un homme qui, bien qu’en bonne santé, se croit malade. Il vit entouré de médecins. Mais sa peur de la maladie et de la mort l’empêche de voir qu’il s’agit en réalité de charlatans. Le Malade imaginaire critique violemment la médecine du XVIIe siècle. C’est aussi une vision pessimiste de la famille : la femme d’Argan n’attend que la mort de son mari pour profiter de son l’héritage (m)Erbehéritage. Sa fille refuse d’épouser un médecin. Argan est l’l’archétype (m)Urtyparchétype du « le dindon de la farceder Gelackmeiertedindon de la farce » : il bernerreinlegen, täuschenest constamment bernerreinlegen, täuschenberné mais ne s’en rend pas compte.

    Dans l’interprétation de ce personnage grotesque, Molière est hilarant,eurkomischhilarant. Mais la quatrième représentation de la pièce va tourner au drame. Molière souffre depuis plusieurs années d’une maladie pulmonaireLungen-pulmonaire. mal soigné,ehier: unzureichend behandeltMal soignée, elle s’aggraververschlechterns’est aggravée. Et le 17 février, il hésite à monter sur la scèneBühnescène. Malgré son état, il refuse d’annuler le spectacle. À la fin de la représentation, il est pris de la convulsionKrampfconvulsions devant le public. La douleur le défigurerentstellendéfigure, mais il en atténuerabschwächenatténue l’effet dramatique par des mimiques. Molière affaissé,ezusammengesunkenest affaissé dans son fauteuil. Le sang qu’il cracherspuckena craché tacherbefleckentache son vêtement de scène. Il assiste au ballet final des médecins, des apothicaires et des chirurgiens qui dansent autour de lui dans la cérémonie burlesque où Argan est lui même fait médecin. Aussitôt le rideau baissé, il est ramené chez lui, rue Richelieu. Il se couche et meurt peu de temps après.

     

    Molières Grab

     

    Célébration annuelle

    Parmi les endroits liés à Molière à Paris, il faut bien sûr mentionner la Comédie-Française. Bien que cette institution ait été créée après la mort de Molière, elle porte le titre prestigieux,seprestigeträchtigprestigieux de « maison de Molière ». Elle a connu différents emplacements. Depuis 1799, son bâtiment se trouve dans le Palais-Royal (1er arrondissement de Paris). Un buste de Molière est exposé dans le foyer du public. Les comédiens de la célèbre maison ne manquent jamais de le saluer ou de le toucher au passage. quant à…was … betrifftQuant au fauteuil qu’occupait Molière lors de la fatale représentation du Malade imaginaire, il trône au fond de la galerie des Bustes. Après avoir fait partie du décor de cette pièce jusqu’au milieu du XIXe siècle, la précieuse relique ne retrouve désormais la scène qu’une fois par an, le 15 janvier, à l’occasion de la célébration de l’anniversaire de Molière.

    Nous poursuivons notre voyage à travers la France avec la troupe de Molière dans le numéro 14/21 d'Écoute.

    Neugierig auf mehr?

    Dann nutzen Sie die Möglichkeit und stellen Sie sich Ihr optimales Abo ganz nach Ihren Wünschen zusammen.