Insultes et injures de la langue française

    cover

    La langue de Molière, si raffinée, s'avérer être qcsich als etw. erweisens’avère aussi s'avérer être qcsich als etw. erweisenêtre une mine d’or à insultes. Selon une le sondagedie Umfragesondange, les trois jurons préférés des Français sont dans l'ordre : « merde », «putain », « fait chier ».

    Les étrangers ont souvent cette image des Français qui ponctuerunterstreichenponctuent chacune de leurs phrases avec le mot « la putaindie Nutteputain » C’est un peu vrai. « Putain » vient du latin putidus, « puerstinkenpuant », qui a donné aussi « le putoisder Iltisputois », cet animal qui ne sent pas très bon. Il apparaît dans la langue française vers 1120 où il désigne une prostituée. Aujourd’hui, le mot « putain » renvoyer àverweisen aufrenvoie toujours renvoyer àverweisen aufà cette définition, mais il est en plus utilisé comme une l'interjection (f)der Ausrufinterjection.

    Tout comme « putain », le mot « merde » est l’un des jurons les plus geläufigcourant, ecourants de la langue française. Il peut être utilisé pour exprimer sa surprise, son l'étonnement (m)das Erstaunenétonnement, sa colère, son le dégoûtder Ekeldégoût, son le refusdie Ablehnungrefus, son le méprisdie Verachtungmépris ou son admiration.

      De nombreuses insultes viennent aussi de la nourriture (par exemple une courge, une asperge...), du corps (une tête de mule, un trou du cul...) ou des animaux (un blaireau, un chameau...)

       

       

        Les Français ajoutent souvent la tournure « espèce de » devant leur insulte : « espèce d’l’âne (m)der Eselâne ! », « espèce d’l’abruti (m)der Blödmannabruti ! », « espèce de gros con ! », etc.

         

        Cependant, on n'est pas obligé d'être vulgaire pour insulter. Voici quelques jurons doux, cemild, maßvolldoux :

        • Zut ! Flûte ! Mince ! : à utiliser comme exclamation à la place de « merde ! »
        • Punaise ! : à utiliser comme injure, à la place de « putain! »
        • Nase ! Abruti ! : à utiliser comme injure, à la place de « connard ! »
        • « Va te faire cuire un œuf ! » : à utiliser à la place de « va chier ! » ou :
          « va te faire foutre ! ».

         

        Vulgaire ou pas ? Faites un exercice...

         

        Insulte ou injure ?

        À première vue, l’insulte et l’injure veulent dire la même chose. Mais il y a une nuance : une insulte est toujours destinée à quelqu’un, tandis qu’une injure peut être un mot dit simplement pour exprimer son le mécontentementdie Unzufriedenheitmécontentement.

        Le droit français fait cependant la différence : l’insulte est plus grave que l’injure, et l’l'outrage (m)die Beleidigungoutrage est encore plus grave que l’insulte. L’outrage est une injure (par la la paroledas Wortparole, le geste, l’écrit ou l’image) envers une personne chargée d’une mission publique (policier, le pompierder Feuerwehrmannpompier, etc.).

        Attention, associer un terme négatif avec une caractéristique sera considéré comme une injure raciste ou discriminatoire et pourra donc faire l’objet d’une procédure judiciairedas Gerichtsverfahrenune procédure judiciaire. Les insultes et outrages ne sont pas à prendre à la légère. Un mot de trop peut vous envoyer devant la justice.

         

        Schimpfen auf Französisch...

        ... lernen Sie mit unserem Booklet. Es liegt jeder Ausgabe von Écoute 2/19 kostenlos bei. Bestellen Sie in unserem Shop das Printmagazin oder E-Paper. 

        écoute Cover
        Werbung
        <
        >