Il s’appelait Jacques Brel

    MOYEN
    Jacques Brel
    Von Vincent Picot

    Le 16 mai 1967, Jacques Brel prendre congésich verabschiedenprend congé de son public, définitivement. C’est à Roubaix, dans le Nord de la France, où il avait débuté, qu’il donne son dernier concert. Des adieux, quelle drôle d’idée pour un chanteur qui n’a pas 40 ans, en pleine gloire après 13 années de la scènedie Bühnescène ! Pourtant, Jacques Brel tenir paroleWort haltentiendra parole. L’artiste se tournera vers la comédie musicale et le cinéma avant de partir vivre aux îles Marquises, dans le Pacifique, si loin de sa mer du Nord. Une la trajectoireder Werdegangtrajectoire surprenante à l’image deso wieà l’image de cet homme insaisissable.

    Né en 1929, Jacques passe une enfance classique à Bruxelles. Il s’ennuie dans un quotidien mornetrübsinnigmorne, lui qui rêve d’aventures et d’horizons lointains. Les promenades en famille s’arrêtent à la côte flamande, du côté de Knokke-le-Zoute. C’est là que le jeune Jacques recueillirsammelnrecueille ses premières impressions sur son pays, la Flandre : « Avec la mer du Nord pour dernier le terrain vaguedie Freiflächeterrain vague / Et des vagues de dunes pour arrêter les vagues […] / Avec infiniment de la brumeder Nebelbrumes à venir / Avec le vent de l’est écoutez-le tenir / Le plat pays qui est le mien » (Le plat pays). Le jeune homme se sent à l’étroitbeengtà l’étroit. D’où une profonde mélancolie qui apparaît dans ses chansons. Il s’oppose aussi aux valeurs de la petite bourgeoisie dont il vient : au confort, à la morale, à l’l’hypocrisie (f)die Heucheleihypocrisie, à la paresse intellectuelle. Toute sa vie, Jacques Brel sera un anticonformiste. À l’adolescence, il se cherche encore. Il rejoint un mouvement de jeunesse chrétienne, la Franche Cordée, et compose ses premières chansons. Pour gagner sa vie, il travaille à la cartonnerie de son père. Un travail monotone avec des horaires de bureau : tout ce qu’il déteste. Pour échapper à un avenir tout tracé,evorgezeichnettracé, il dévancerzuvorkommendevance l’appel du service militaire à 19 ans. Sa chanson Au suivant ! retranscrit l’ambiance des casernes… et des bordels où les jeunes hommes viennent perdre leur le pucelagedie Unschuldpucelage. C’est décidé, Brel se lancer dans la chansonzu singen beginnense lance dans la chanson. Il épouse son amie Miche Michielsen, puis fait la tournée des petits cabarets de Bruxelles. En 1953, il enregistreraufnehmenenregistre un disque qui tombe entre les mains de Jacques Canetti, grand le découvreur de talentsder Talentscoutdécouvreur de talents. Brel est invité à tenter sa chance à Paris.

     

    La vie de bohème à Paris, la rencontre avec Charles Aznavour, Juliette Gréco et Gérard Jouannest, enfin la consécration en 1961 à l'Olympia ; puis le tournant vers d'autres horizons... À lire dans le numéro d'octobre d'Écoute.

     

    Le plat pays

     

    Amsterdam

     

    Ne me quitte pas

     

    La Valse à mille temps

     

    Vesoul

    Neugierig auf mehr?

    Dieser Beitrag stammt aus der Zeitschrift Écoute 10/2018. Die gesamte Ausgabe können Sie in unserem Shop kaufen. Natürlich gibt es die Zeitschrift auch bequem und günstig im Abo.

    Werbung
    <
    >