Douceurs de France

    MOYEN
    Französische Kuchen
    Von Christian Eidenschenck

    Milhassou, cacou, flamusse, fouassou… Ce qui sonne comme une série d’insultes du capitaine Haddock désigne en fait des les douceurs (f/pl)die Leckereien, die Süßigkeitendouceurs. Les la boulangerie-pâtisseriedie Konditoreiboulangeries-pâtisseries de France regorger devoll sein vonregorgent de gâteaux et de biscuits régionaux typiques, qui portent souvent des noms amusants.

    Parmi les nombreux tours de France gourmands qu’on peut rêver de réaliser, il y a celui des douceurs. Le Dictionnaire gourmand des desserts de nos régions, paru en 2017, en dénombrerzählendénombre 370. et dire queund wenn man bedenkt, dassEt dire que le général de Gaulle jugerhalten fürjugeait la France ingouvernablenicht regierbaringouvernable à cause de ses 258 variétés de fromage !

    Toutes les régions de France tirer son épingle gourmande du jeuetwa: gut dastehen, was die Leckereien betriffttirent leur épingle gourmande du jeu. Au Nord, la production de la betterave sucrièredie Zuckerrübebetteraves sucrières et la la proximitédie Näheproximité avec la Belgique ont donné naissance à des desserts particulièrement succulent,eleckersucculents. À l’Est, les Alsaciens font connaître au reste de l’Hexagone leurs traditions de Noël d’origine allemande. Dans le Midi, les citrons, les oranges et les l’amande (f)die Mandelamandes donnent aux douceurs des saveurs méditerranéennes. Dans le Sud-Ouest, les spécialités au chocolat, au rhum et à la vanille rappellent l’ancien le commerceder Handelcommerce avec les colonies. En Bretagne, le beurre demi-selleicht gesalzendemi-sel donne aux biscuits un goût inimitableunnachahmlichinimitable. Enfin, l’Île-de-France est la patrie de la grande pâtisserie et a vu naître les le millefeuilledie Cremeschnitte aus Blätterteigmillefeuilles, l’éclair (m)gefüllte Brandteigstange mit Glasuréclairs, profiteroles et autres le saint-honorémit Sahne oder Pudding gefüllter Brandteigkuchensaint-honorés. Suivez le guide !

     

    Le Nord

    Dans le Nord et les Flandres, on aime les le pain briochédas weiche, süße Brot od. Brötchenpains briochés. Parmi eux, on trouve le le craquelinder Kringelcraquelin, truffé,e devollertruffé de le sucre perléder Hagelzuckersucre perlé et le le cramiquedas Hefebrot mit Korinthencramique, avec des le raisin secdie Rosineraisins secs. Ce dernier est servi tiède avec du beurre frais. Mais le grand classique reste la tarte au sucre.

     

    La tarte au sucre

    Elle se déguste aussi en Belgique et au Québec. Très appréciée au le goûterder Nachmittagsimbissgoûter, indispensable aux repas de famille, la tarte au sucre représente un le sommetder Gipfelsommet de gourmandise car, en plus du sucre, elle contient du beurre et de la crème !

    La douceur préférée des Ch’tis se présente sous forme d’une brioche foncé,e dans qchier: mit dem,der etw. ausgelegt wirdfoncée dans un moule à tarte. Sa surface être parsemé,e deübersät sein mitest parsemée de petits cratères dans lesquels on dépose, avant la cuissonhier: das Backencuisson, un peu de beurre.
    On peut ensuite, à l’aide d’un le pinceauder Pinselpinceau, recouvrir le gâteau d’une fine couche de crème fluide avant de saupoudrer debestreuen mitsaupoudrer de la vergeoiseder Rübenzuckervergeoise. La vergeoise est un sucre provenant du sirop de betterave. On peut aussi utiliser de la la cassonadeder Rohrzucker, der braune Zuckercassonade, c’est-à-dire du sucre de canne. Un délice brioché, gourmand et caramélisé.

    tarte au sucre

     

     

    L’Est

    Terre bénie des pâtissiers, la Lorraine voir naîtreentstehen sehena vu naître les la madeleinedas Feingebäck aus Sandmassemadeleines et le le baba au rhumder Rum-Savarinbaba au rhum. L’Alsace, patrie du célèbre Pierre Hermé, conjuguervereinigenconjugue la pâtisserie allemande et française avec talent. En exportant dans le reste de l’Hexagone ses marchés de Noël, la région a introduit la tradition des biscuits de Noël, les fameux Plätzchen allemands, qu’on appelle bredela en Alsace.

     

    La tarte aux la myrtilledie Blaubeeremyrtilles

    Voici une douceur qui mettre d’accordzufriedenstellenva mettre d’accord Alsaciens et Lorrains. Le meilleur endroit pour la dégusteressen, genießendéguster est une l’auberge (f)die Gaststätteauberge vosgienne, le versantder Hang, die Seiteversant alsacien ou lorrain, où on la prépare avec des myrtilles sauvagewildsauvages. Mais toute pâtisserie qui se respecteretw. auf sich haltense respecte la propose aussi, en saison.

    La recette est très simple. On prépare une la pâte briséeder Mürbeteigpâte brisée qu’on précuirevorbackenprécuit pendant 10 minutes. On laisser refroidirabkühlen lassenlaisse refroidir un peu, on saupoudre d’un peu de la poudre d’amandesdie gemahlenen Mandelnpoudre d’amandes, on ajoute des myrtilles, un l’appareil (m)die Masseappareil à base de la crème fluidedie flüssige Sahnecrème fluide, d’oeufs et de sucre. Retour dans le le fourder Ofenfour pour environ 15 minutes. Et on ne le dira jamais assezman kann es nicht oft genug wiederholenon ne le dira jamais assez : rien ne remplace les myrtilles sauvages !

    tarte aux myrtilles

     

     

    Le Pays basque et le Bordelais

    Les douceurs du Sud-Ouest peuvent être un peu roboratif,vestärkend, anregendroboratives, comme le millas ou milhassou, un gâteau à la farine de maïs et au lait. Certaines spécialités portent des noms rustiques et colorés, comme les pescajounes, les fouassous, gougnettes et autres tourtous pour désigner différentes variantes de crêpes et de le beignetder Krapfenbeignets. Le Pays basque possède une belle tradition chocolatière et le Bordelais a su tirer parti de qcaus etw. Nutzen ziehentirer parti des produits exotiques.

     

    Les le cannelékleiner Kuchen mit Karamellkrustecannelés bordelais

    Comme pour les madeleines, le gourmet qui veut réaliser des cannelés doit investir dans les moules spéciaux. On en trouve en silicone dans tous les hypermarchés français, mais certains pâtissiers bordelais ne jurer par qcauf etw. schwörenjurent que par les vieux moules en le cuivredas Kupfercuivre. Pour le croustillant. La pâte – une sorte de flan – est faite de lait, de sucre, de beurre, d’oeuf, de vanille et d’un peu de farine. Certaines recettes proposent d’y laisser macérermazerieren, einlegenmacérer un le brin de romarinder Rosmarinzweigbrin de romarin. Après une nuit de repos, on ajoute le rhum. Les moules sont garnis de cassonade pour assurergewährleistenassurer une bonne caramélisation de la surface. Le cannelé est enfourné à 270 °C, puis on baisse la température.

    À la sortie du four ou dans les vitrines des pâtissiers, on déguste un authentique le chef-d’oeuvredas Meisterwerkchef-d’oeuvre de gourmandise. Un cannelé, c’est d’abord une croûte bien brune, caramélisée, aux bords presque noirs, croustillants. On croquerhineinbeißencroque. À l’intérieur le palais découvre une douceur à mi-chemin entreauf halbem Weg zwischenà mi-chemin entre le flan et le gâteau, parfumée au rhum et à la vanille. De quoi devenir accrosüchtigaccro.

    canelé

     

    Au bord de la Méditerranée

    Les la navettedas süße Gebäck in Form eines Bootsnavettes de Saint Victor

    Alors que, dans le reste de la France, on mange des crêpes à la la ChandeleurMariä LichtmessChandeleur, les Marseillais, eux, préfèrent les navettes. Heureusement, on trouve des navettes toute l’année dans les pâtisseries marseillaises.

    Ingrédients (pour 30 navettes) :

    • 500 g de farine
    • 200 g de sucre
    • 50 ml d’huile d’olive
    • 4 cuillères à soupe d’eau de fleur
    d’oranger
    • 2 oeufs
    • 1 /2 cuillère à café de sel
    • lait

    Préparation :

    1. Battre les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchirweiß werdenblanchisse et devienne mousseux,seschaumigmousseux.
    2. Ajouter le sel, l’eau de fleur d’oranger et l’huile d’olive.
    3. Ajouter progressivementnach und nachprogressivement la farine, mélanger avec une cuillère en bois, puis finir de travailler la pâte à la main pour obtenir une belle boule.
    4. façonnerformenFaçonner les navettes : former des le boudindie Wurstboudins de 4 cm de long avec les boules puis pincerzusammendrückenpincer les extrémités.
    5. fendreder Länge nach einschneidenFendre ensuite la navette avec une la lamedie Klingelame de couteau.
    6. Déposer les navettes sur une la plaque de cuissondas Backblechplaque de cuisson recouverte de le papier sulfuriséder Backpapierpapier sulfurisé.
    7. badigeonnerbestreichenBadigeonner les navettes de lait avec un pinceau.
    8. enfournerin den Ofen schiebenEnfourner pendant 20 minutes dans un four préchauffé à 180 °C.
    9. Laisser refroidir puis déguster.
    Les navettes se conservent très bien dans une la boîte en ferdie Blechdoseboîte en fer.

    navette

     

    Avis aux gourmands ! Dans le numéro 13/20 d'Écoute, nous partons faire un tour de France pour vous  présenter 16 douceurs régionales.

    Neugierig auf mehr?

    Dann nutzen Sie die Möglichkeit und stellen Sie sich Ihr optimales Abo ganz nach Ihren Wünschen zusammen.