Spécial vins - petite dégustation

    DIFFICILE
    glas wein

    Starten Sie den Audio-Text

    Mit dem Audio-Player können Sie sich den Text anhören. Darunter finden Sie das Transkript.

    Boire un petit coup, un petit verre de vin, c’est agréable. Mais pour augmenter le plaisir d’une simple dégustation et voyager dans le monde extraordinaire de parfums et de paysages contenu dans un verre de ce délicieux nectar, il faut connaître un peu de l’art que nous enseignerbeibringenenseignent les oenologues – capables de décelerfeststellendéceler jusqu’à 700 arômes différents dans les vins, pour les plus exercé,egeübtexercés d’entre eux. Voici un petit aperçu de ce qu’il faut savoir pour apprécier qc à sa juste valeuretw. nach seinem wahren Wert beurteilenapprécier son vin apprécier qc à sa juste valeuretw. nach seinem wahren Wert beurteilenà sa juste valeur.

    • La première chose, cela va de soidas versteht sich von selbstcela va de soi, et de remplir son verre de vin. On commence alors par le « goûterkosten, probierengoûter » avec les yeux pour en examiner la « la robedie Farberobe ». La robe d’un vin, c’est son aspect extérieur, visuel. Elle donne dèsabdès le premier regard de précieux indices sur la qualité du produit en question. Un vin rouge peut être rouge cerise ou violacé,eblaurotviolacé, orangé,eorangefarbenorangé, ou rouge briqueziegelrotrouge brique. Ces couleurs indiqueront le stade de sa la maturitédie Reifematurité. Un vin blanc trop brun sera oxydé. S’il a des le refletder Schimmerreflets verts, c’est qu’il doit encore vieillir, s’ils sont dorés ou cuivré,ekupferfarbencuivrés, il s’agit d’un vin liquoreux à maturité. Il faut ensuite examiner la la limpiditédie Klarheitlimpidité du vin. On inclinerneigenincline doucement le verre puis, on le fait tourner. Un vin limpide et brillant est généralement gage deGarantie fürgage de bonne qualité. L’intensité de sa couleur révélerverratenrévèle également au le fin connaisseurder Spezialistfin connaisseur son origine et son millésime. Les vins de la vallée du Rhône ont souvent une robe rouge sombredunkelsombre tandis quewährendtandis que celle des vins de Bourgogne est plus claire. Cette différence est due à la couleur des raisins qui change selon les cépages. Pour décrire cette fameuse robe, on utilise les adjectifs « pâle », « velouté,esamtigvelouté », « foncé » ou « épais,sedickflüssigépais ». Un autre indicateur scruté,euntersucht, geprüftscruté avec une attention particulière par les oenologues est le « le grasdas Fett, die Rundheitgras » de la robe. Le gras de la robe est la capacité du vin à tenir sur le verre quand on le bouge. On appelle « jambes » les gouttes – ou « larmes » – qui coulent le long du verre quand on le fait bouger. Si ses « jambes » sont épaisses ou grasses et glissent avec lenteurlangsamavec lenteur sur le verre, le vin a un degré d’alcool et de sucre élevé et sera plus onctueux,seöligonctueux. Au contraire, si les larmes sont fines et coulent rapidement, le vin sera léger en alcool. Les vins qui viennent de régions très ensoleillées présentent plus de larmes que les autres.

    • Après avoir regardé son verre de vin sous toutes les couturesganz genausous toutes les coutures, il faut maintenant le sentir, en humerinhalieren, einatmenhumer l’arôme. Il existe des centaines d’arômes pour caractériser un vin : cela va de l’arôme floral (acacia, rose…), au végétal (le foindas Heufoin coupé, le tilleuldie Lindetilleul, herbe, le sous-boisdas Unterholzsous-bois…), au fruité (pomme, pêche, le pruneaudie Backpflaumepruneau…), en passant par des arômes la cannelleder Zimtépicés (cannelle, miel, poivre…) ou encore « animal » (la fourruredas Fellfourrure, rôti…). Les experts conseillent de tenir un petit carnet pour noter les noms des vins et les sensations éprouvé,ehier: festgestelltéprouvées, afin de pouvoir les comparer.

    • La dernière étape de la dégustation consiste naturellement à goûter le vin. La langue, les les gencives (f)das Zahnfleischgencives, le le palaisder Gaumenpalais et les joues entrent alors en action pour déterminer l'acidité (f)die Säurel’acidité, l'amertume (f)die Bitterkeitl’amertume, le goût plutôt sucré ou salé du vin. Les sensations tactiles éprouvées dans la bouche renseignent sur la la fluiditédie (Dünn)Flüssigkeitfluidité du vin. On parle alors de vin « rond » ou « tendu,emürbetendu ». Les vins « ronds » sont souples, soyeux,seseidigsoyeux ou onctueux et faciles à boire comme par exemple un côtes-du-rhône villages ou un merlot. Au contraire, les vins « tendus » sont plus acides et laissent une sensation durable sur la langue.

    Neugierig auf mehr?

    Dieser Titel stammt aus dem Audio-Trainer Écoute Audio 10/2017. Den Audio-Trainer können Sie in unserem Shop kaufen. Natürlich gibt es Écoute Audio auch bequem und günstig im Abo.

    Werbung
    <
    >